VIDE GRENIER DE BOUSBECQUE 2017 : Non, nos voitures ne sont pas à vendre !

Moi, j’adore les vide-greniers. Pour l’ambiance avant tout : les gens y sont généralement paisibles et heureux d’être là, à part peut-être quelque vendeur qui n’aura pas réalisé son chiffre d’affaire espéré, et l’on peut dénicher des perles si on est un peu fouineur. Et puis, on peut enfin arpenter les rues de nos villages vidées de leurs voitures… Bon, ouais, je reconnais : c’est un peu paradoxal vu que vous imaginez bien que c’est justement de voitures dont je vais, une fois de plus, parler !

Les membres de l’Association bousbecquoise « Le Hameau des Bois », organisateurs de la journée, ont invité, pour la 5ème fois je crois, des collectionneurs de véhicules anciens à exposer leurs bijoux (pas de famille, hein ! Quoique…) au cœur des bradeux. D’habitude coincé par le vide-grenier devant sa porte ce jour-là, notre Président n’avait encore jamais eu la possibilité de se rendre là-bas, à Bousbecque.

Le 8 mai dernier, donc, nous étions à un vide-grenier, comme chaque année à cette date, mais cette fois, pas devant chez notre Président, qui me laisse habituellement occuper le bout de trottoir devant chez lui pour étaler mon stand. Cette année : pas de marché aux puces rue de Roncq pour des raisons, pensons-nous, de sécurité… Bin ouais : vous savez bien, les attentats, tout ça… Mais, Bousbecque, un peu plus au nord, n’est visiblement pas concernée par ces menaces, vu qu’y a été maintenu le vide-grenier local ; ou peut-être sont-ils simplement plus courageux, je sais pas. Toujours est-il qu’une fois sur place, nous avons pu constater que les lieux étaient plus faciles à protéger que la rue de Roncq à Tourcoing !

Cette première participation, pour Didier et moi, fut bien arrosée… …Dans tous les sens du terme ! D’abord, les organisateurs nous ont réservé un accueil parfait, avec bar à volonté et humour très apprécié : merci à eux ; et puis la météo a payé sa tournée en nous offrant généreusement un crachin humide et persistant qui avait, à certains moments, l’allure d’une véritable averse !

Au total, une bonne vingtaine de voitures au compteur de cette journée : un beau succès qui a visiblement ravi aussi les badauds qui n’étaient pas avares de bons mots sur nos autos… …Et qui étaient venus nombreux malgré le temps !

Nous sommes finalement repartis assez vite, vers 12h30 (nous étions arrivés un peu avant 10h), le temps ayant fini de nous décourager. Mais nous avons tout de même passé un bon moment. Merci encore aux organisateurs et même quand la pluie s’invite à la fête, la vie est quand même belle… Avec l’ARH !

Jean-Christophe G

 

…Bel écrin pour nos princesses.

 

…On en a profité pour laver les carrosseries !

 

C’est-y pas beau, ça ?

 

…Un éventail assez large était présent.

 

 

Malgré les apparences, c’était pas Didier le barman !

 

Attention : le placier entre en scène…

 

…On connaît mais on contrôle quand-même : sécurité oblige !!!

 

 

…Grrr, j’suis obligé de servir du café…  …ya l’photographe qui est là !

 

…Les parapluies n’étaient jamais bien loin.

 

…3 essuie-glaces ? Ya vraiment des prévoyants par chez nous ! Demandez plutôt à Pascal M la raison réelle de ce dispositif.

 

Image d’époque…

 

…Idem !

 

 

Souvent les animaux ont été utilisés comme emblèmes dans l’industrie automobile… …Serait-ce pour donner aux voitures une image plus… « écolo » ?

 

Elle est pas blindée, la Traction présidentielle, mais au moins elle est étanche !

5 réponses sur “VIDE GRENIER DE BOUSBECQUE 2017 : Non, nos voitures ne sont pas à vendre !”

  1. Bonjour à vous,
    Je vais bientôt acquérir une MG. Je me suis donc abonné à votre blog. J’habite à Neuville-en-Ferrain, auriez-vous connaissance d’un garage à louer dans les environs. Merci de votre réponse. A bientôt dans une réunion.

  2. Bravo les mentalités évolues, j’ai vu une belle Mazda MX-5 NB noire à coté d’une MG, les Yougntimers sont donc admis ! Je pense qu’elle correspond à votre définition des voitures qui ont une âme.

    1. Bonjour Champignac. Un véhicule est considéré « ancien » dès lors qu’il atteint l’âge vénérable de 30 ans. C’est la loi qui le dit, point. Maintenant, nous n’étions pas les organisateurs de cet événement, donc nous n’avions pas à donner notre avis sur le cheptel présent. Et lorsque j’ai pris les photos, je ne me voyais pas « sélectionner » les véhicules qui auraient l’honneur de figurer sur mes clichés : j’ai pris tous les véhicules présents, exception faite à une Ferrari qui, à mon sens, était beaucoup trop récente.
      Moralité, nos mentalités ne changent pas : une voiture ancienne c’est plus de 30 ans. Si demain la loi change, on s’y conformera. Cela étant dit, nous n’avons jamais été sectaires et avons même accueilli au sein du club, des véhicules d’un peu moins de 30 ans… Après tout, ils y arriveront un jour !

      1. 30 ans c’est une notion administrative, je ne pense pas qu’il faille camper là dessus.

        Fort intelligemment vous ne l’avais pas fait en admettant dans le Club la jolie Mazda MX-5 NA, qui participe à presque toute vos sorties.

        J’ai une moto qui a 30 ans, une Yamaha 350 XT de 1987…
        Avec ça se serait bon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.