BALADE EXPO DE LAMBERSART : Une bien belle découverte !

     Bien sûr, c’est une municipalité et pas la plus pauvre de la Métropole Lilloise. Ils ont un budget autrement plus conséquent que celui d’une modeste Association telle que la notre. Et, je l’admet bien volontiers : ça aide beaucoup au succès ! Mais encore faut-il avoir envie de financer un tel événement à ce niveau-là et savoir utiliser intelligemment ce budget… (Bon d’accord, vous avez raison, si on l’avait on saurai correctement le mettre à profit…).

     Mais trêve  de palabres financières et techniques et parlons un peu de l’événement :

     C’était un beau matin ensoleillé, dire que j’ai failli, une fois de plus hésiter à venir ! Nous sommes arrivés avec Didier et Cécile sur le lieu d’accueil de la manifestation : les jardins du Colisée, à l’extrémité sud de Lambersart, là où la Deûle la sépare de la capitale des Flandres. Le soleil rasant nous chauffait déjà les mollets et le vrombissement des moteurs matinaux couvrait par moments le chants des oiseaux riverains. Nous admirions, un gobelet et une chocolatine dans les mains, les belles carrosseries qui s’offraient à nous. Cécile fondit par deux fois, d’abord pour une Fuego, puis pour une Renault 17… …Son cœur balance !

     Puis ce fut le départ pour la balade. Un faux road book en file indienne très agréable. Une boucle sympathique offrant une escale buvette à mi-parcours, tout près d’une péniche-musée posée le long du fleuve qu’elle devait arpenter, imagine-t-on, jadis. Un parking chaotique s’est improvisé autour du bar éphémère et une visite guidée du musée amphibie nous a été gracieusement organisée : un grand merci à nos quelques guides qui ont su se plier en quatre pour que chacun en profite…

     On a, ensuite, repris la route, direction Lambersart et on s’est octroyé un emplacement de choix sur la pelouse devant la Mairie. Un très joli parc fleuri où chacun a pu trouver sa place avec une longue extension sur la partie gauche, occupée par une expo vivante sur la nature. On a pu ainsi apprécier quelques stands de bricolage ou d’escala d’arbres ; le tout inauguré par le Maire de la ville, Marc-Philippe DAUBRESSE. Un apéritif offert par la Municipalité a attiré une foule compacte sur le parvis de la Mairie.

     Après cette collation collective, tout le monde s’est dirigé presque en même temps sur le stand culinaire, ce qui a provoqué instantanément une cohue maîtrisée et un coup de feu impressionnant pour nos restaurateurs du jour. Mais finalement, avec un brin d’humour et quelques grammes de patience, nous avons pu rejoindre les uns après les autres les tables dressées devant nos voitures et profiter de ce copieux repas (offert lui aussi, si si !) tant attendu.

     Bien sûr, chacun a fait son (voire ses) petit tour de la propriété pour contempler toutes ces belles mécaniques qui composaient ce musée de plein air éphémère. Heureusement, le beau temps était de la partie. Pour ceux d’entre vous qui auraient mal vu ou qui ne seraient pas venu du tout, voici une petite piqûre de rappel, non exhaustive, agrémentée de photos de famille…   …Et oui : il n’y a pas que nos anciennes dans la vie (je parle des voitures, vous l’aurez certainement compris !).

     Bref, une bien belle découverte, disais-je, en espérant en connaître d’autres comme celle-ci, à l’avenir. Alors, franchement, elle est pas belle la vie…  …Avec l’ARH, bien sûr !

 

Jean-Christophe GARCIA

 

Les autos écoles maint’nant, c’est plus c’que c’était !

 

 

…On l’a pas déjà vu kek part, lui ?

 

La Dolce Vita dans toute sa splendeur…

 

…Même en technicolor !

 

 

Ne parlez pas d’anciens membres… …Ils reviennent parmi nous en 2018 !

 

…Et leur tribu s’est agrandie : félicitations à vous deux !

 

…C’était l’heure du break…   …fast !

 

 

Pas de risques d’attentats…   …L’armée veille au grain !

 

Même la catégorie « poids lourds » était dignement représentées !

 

…Prêts pour le salaire de la peur ?

 

Petite séance de Charleston, histoire de se réchauffer…

 

La catégorie « Grand Luxe » était aussi de la partie !

 

 

 

 

Le rêve de la monitrice !

 

 

 

Didier, en bon Président, accueille ses ouailles !

 

.Prenons de la hauteur…

 

…Pour mieux apprécier l’ensemble !

 

…C’est l’heure du départ !

 

 

 

…Derniers détails avant la route…

 

 

 

…C’est bon : là, j’l’ai pourri sévère, l’Valentino des bacs à sable !!!

 

…Mais ! T’as des puces, toi !

 

 

Escale autour d’une péniche…

 

…Haute en couleurs !

 

 

 

 

 

 

…Parking improbable entre péniche et fleuve.

 

Visiblement, certains ont vraiment pris leur pied !

 

 

Départ pour le lieu d’exposition…

 

 

 

…Petit à petit chacun trouve sa place.

 

 

 

 

Notre ami Bruno en pleine action…

 

…Mais faut savoir partager, Bruno. Après tout, tu n’est pas le seul à vouloir prendre des photos…

 

 

 

 

 

 

La Dolce Vita à la française…

 

 

 

Un fauve la gueule ouverte !

 

 

 

 

 

 

Big boy toujours sur le pont !

 

 

L’apéro offert (aussi) par la Municipalité.

 

…A vot’ santé, messieurs !

 

…Tchin !

 

…Apparemment tout l’monde à eu son verre !

 

…Enfin, on va pouvoir déguster ce bon repas chaud, après une si longue attente à la friterie !

 

…Une tablée d’anthologie, non ?

 

 

 

 

 

 

 

…Hé, c’est marrant : la table a disparu, d’un coup !

 

Petite pause relax, les doigts d’pieds en éventail, histoire de bien digérer…

 

…Hè ! L’paparazzo, tu peux dire au nain que si il pose le moindre orteil sur ma déesse, je l’dégage façon Spoutnik !

 

C’est qui qu’t’as traité de nain, là ?

 

 

 

Les sentinelles…

 

 

 

Visiblement, nous n’étions pas les seuls à prendre du bon temps…

 

 

…Un mécano qui s’est endormi !

 

 

 

 

 

Retour au bercail…

Une réponse sur “BALADE EXPO DE LAMBERSART : Une bien belle découverte !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.