L’ARH NOUS A MENÉS EN BATEAU…

     Dimanche 23 octobre 2016 , l’ARH nous a menés en bateau .
Le rendez-vous était donné à Cassel en bas de la porte d’Aire. Nous avions été prévenus de faire attention à la descente sur les pavés qui risquaient d’être glissants en cette saison. Nous avons fait mieux que le commissaire Laurence avec sa Facel Vega … Et sommes descendus prudemment ( ceux qui suivent la série des Petits Meurtres d’Agatha Christie à la télé comprendront ). Notre président du vice nous attendait, road book en main pour nous présenter le programme de la journée et nous donner l’itinéraire et le questionnaire !
Pas besoin de GPS , tout était bien expliqué et impossible de répondre aux questions sans se rendre sur les lieux… On ne pouvait pas tricher en surfant sur Internet ! On lui pardonne d’avoir confondu la droite et la gauche à Saint Omer , mais peut être était-ce un piège ?  On a quand même trouvé les ruines de l’abbaye Saint Bertin.
A la fin de la matinée, le point de rencontre tant attendu ( nous avions faim et soif !) était donné à l’estaminet  » La Baguernette ». C’est quoi, au fait une Baguernette ? Ceux qui n’étaient pas là ne sauront pas. Allez répondre à la question sur place !  Nous remercions les 2 équipages retardataires de l’Ami 8 et de la Floride grâce à qui nous avons pu nous restaurer avant le tour en bateau ! On avait vraiment faim et soif ! Apéritif, assiette de charcuterie, potjevleesh, frites accompagnés d’une bonne bière ou de vin, dessert, café. Un excellent et copieux menu avait été choisi par notre organisateur.
Nous étions prêts à reprendre la route, non pas avant d’avoir pu faire la sieste sur le bateau qui nous a promenés dans le marais. C’était beau et calme sous le soleil d’automne. Nous n’avons pas comme dans la chanson de Michel Delpech vu passer les oies  sauvages mais des cygnes ! Nous avons trouvé cela très poétique même si le guide nous a dit que les maraîchers  ne voyaient  pas ces gros oiseaux du même œil car ils détruisent les cultures .
Une petite halte au bord d’une exploitation maraîchère nous a permis de nous ravitailler en légumes frais cueillis : potiron, carottes, navets et choux fleurs. Les choux fleurs sont la spécialité du marais.
Après cette balade bucolique, nous avons rejoint nos véhicules et comme il faisait encore beau et qu’on n’avait pas envie de voir la journée se terminer, nous sommes partis vers Arques et avons fait un arrêt à l’ascenseur à bateaux des Fontinettes. Merveille technologique, cet ascenseur a fonctionné de 1888 à 1967. Pour le maintenir en état il y a du boulot et du temps à passer… Encore plus que sur nos  voitures anciennes qui nous demandent cependant temps et patience…
200 kilomètres parcourus, c’est pas mal pour un « regommage ». Nous Sommes rentrés avec l’envie de retourner dans le marais au printemps et de reprendre bien vite la route avec les amis de l’ARH .
Merci à Jean- Philippe pour le temps passé à nous organiser cette belle journée !
A bientôt…  Elle est belle la vie avec l’ARH!

Pour les absents qui ont eu tort de ne pas être là , on vous dira quand même qu’une Baguernette est un outil pour curer les fossés du marais …

Isabelle D

web01

web02

web03

web04

web05

web06

web07

web08

web09

web10

web11

web12

web13

web14

web15

web16

web17

web18

web19

web20

web21

web22

web23

web24

web25

web26

web27

web28

web29

web30

web31

web32

web33

web34

web35

web36

web37

web38

web39

web40

web41

Une réponse sur “L’ARH NOUS A MENÉS EN BATEAU…”

  1. Un grand merci à notre rédactrice en chef, Isabelle, pour ce résumé exhaustif de ce regommage. Et félicitation à notre Président du vice national pour cette réussite, et notamment au niveau du temps car pour avoir déjà organisé des sorties, le temps c’est l’aspect le plus compliqué à bien mettre en place !… Oui bon d’accord, j’arrête !
    Surtout n’oubliez pas de publier vous aussi un commentaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.