UN INDIEN SUR LA ROUTE DES VACANCES

     Vous vous demandez peut-être : mais pourquoi diable a-t-il choisi un titre pareil ? Et bin, c’est le résultat de plusieurs facteurs indépendants les uns des autres (en plus de l’effervescence totalement incontrôlée qui règne dans mon cerveau !).

     Tout d’abord, cette année je n’étais pas de la partie ; je n’ai donc pu être témoin de tout ce qu’il s’est passé et j’ai demandé à Jean-Louis H et son épouse de couvrir l’événement à ma place, ce qu’ils ont fait avec brio (ils sont les auteurs des photos ci-dessous). Puis, la météo n’a pas été très indulgente avec nos vacanciers… Et quel rapport avec l’indien, me direz-vous ? Bin justement, au regard des photos on peut légitimement penser que la pluie était déclenchée par un individu étrange, s’adonnant à un curieux exercice pouvant faire penser à la danse de la pluie des indiens… Et, pour finir, il fallait bien que je trouve une approche pour vous parler d’une manifestation que je n’ai pas vécue ! (c’est fou, j’ai l’impression d’être journaliste, d’un coup… Je fais des articles sur des faits qui m’ont été relatés par l’AFP Jean-Louis !)

     Quoi ? Il n’a pas la peau rouge et ne porte pas de plumes sur le crâne, mon indien ? …Décidément, vous êtes observateurs ! …Mais si vous regardez mieux, il est vêtu d’un ensemble de lin blanc, ressemblant à s’y méprendre aux saris indiens (Et oui, d’Inde, pas d’Amérique ! Je connais bien car j’en ai porté un pendant un mois en 1999…). Nous avons donc bien à faire à un « indien » qui, exécutant une danse pour le moins singulière, aura manifestement fait venir l’eau du ciel… Et même un écossais, accoutumé aux embruns (je sais : je cherche la p’tite bête, mais j’aime ça !).

     Pour le reste, que dire : nos vacanciers ARH 2016 ont été plus malin que nous l’an passé ; ils ont opté pour l’auberge espagnole (moins coûteuse et plus agréable), ils ont pu ainsi choisir leur moment et leur lieu pour la pause méridienne… Manifestement, malgré quelques erreurs de parcours avouées, ils sont arrivés à bon port pour profiter de la foule légendaire de Berck. Et, à en croire les images, ils n’ont pas eu à subir tant de pluie que ça !!!

     Alors, elles sont pas belles les vacances d’antan,… Avec l’ARH, bien sûr !

Jean-Christophe G

web 01

 

 

web 02

 

 

web 03

 

 

 

web 04

 

 

 

web 05

 

 

web 06

 

web 07

 

web 08

 

web 09

 

web 10

 

web 11

 

web 12

 

web 13

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.