DEGOMMAGE 2017 : LE LOUVRE LENS

Bin mes lapins, celle-là, elle a pas été facile à mettre en place… Bin oui, quand en pleine préparation la communication ne marche pas, ça vous fout un merdier dans la tuyauterie… J’ai testé pour vous et, sans rentrer dans des détails qui froisseraient à nouveaux certaines âmes sensibles, ça peut vite prendre des proportions énormes !

Bref, on a finalement opté pour une visite du Musée du Louvres Lens et un repas au Relais Campagnard d’Aix Noulette, vivement conseillé par Sylvain L qui n’est même pas venu avec nous, quel dommage ! Pour le reste, nous étions 30 membres et associés.

Le rendez-vous était fixé à 9h15… Euh, non ! A 9h30… A moins que… En tout cas, c’était sur le parking de la mairie d’Halluin, ça j’en suis sûr !… Bin quand la communication ne passe pas… Résultat : la seconde partie du convoi qui nous attendait sur une aire de repos au début de la RN41, ont du patienter une heure.

Super : contrairement aux prévisions alarmistes de Laurent CABROL, la météo était clémente et le soleil bien présent… Enfin, pendant une heure, car ensuite le ciel s’est rapidement chargé de gros nuages gris qui n’ont pas tardé à lâcher des trombes d’eau sur le toit de nos vieilles guimbardes… Seul réconfort : elles allaient être toutes propres ensuite ! Il a fallu donc actionner les essuie-glace mais la Traction, certainement contrariée par cette douche forcée, nous a joué un mauvais tour en éjectant un balai d’essuie-glace. Résultat : on a du sortir sous la pluie pour changer la pièce et nous avons donc, comme elle, été trempés jusqu’à l’os !

Malgré un road book aux p’tits oignons,… Bin quoi ?… Nous, on l’a suivi jusqu’au bout et, à part l’accès à la N41, il nous a mené sans problèmes à bon port ! Donc, malgré ça, avec le Président, on a perdu une partie du convoi (heu… Tout le convoi, en fait !) parce que celui qui était derrière nous ne nous a pas vu tourner à un moment… Pourtant, il avait le road book sur les genoux. Moralité : les autres l’ont suivi lui. Mais grâce au GPS, tous ont retrouvé rapidement le chemin du restaurant.

Sur place : rien à dire ! Notre ami Sylvain L nous a fort bien aiguillé ! Le restaurant nous a réservé un accueil très agréable, avec un personnel efficace et souriant malgré le monde présent dans les trois salles du restaurant (c »était plein !). Le repas, avec foie gras ou jambon cru, bavette aux échalotes ou filet mignon à la bière, et tarte aux pommes ou moelleux au chocolat, était copieux et savoureux : un excellent rapport qualité/prix. Merci donc au Relais Campagnard pour leur accueil et merci à Sylvain L pour son tuyau…

Une fois la peau du ventre bien tendue, nous avons repris la route, sans nous perdre cette fois, jusqu’au parking du Louvre-Lens. Puis nous sommes entré dans l’aéroport… Heu, non ! …C’est le système de sécurité à l’entrée qui m’a induit en erreur ! …Par contre, c’est plutôt à la sortie qu’ils auraient du nous « fouiller ». Et oui, après tout, c’est à la sortie qu’ils ont plus de chance de trouver des objets volés ! …Mais non, j’déconne ! Je sais que c’est pour s’assurer qu’on n’a pas de chewing gums… On pourrait bloquer les alarmes des vitrines avec ça ! Quoi ? J’regarde trop la télé ?

L’entrée au musée a donc été un peu longue, après le passage un par un obligé au portique unique, on a attendu d’être tous équipés d’un audio guide : sorte de gros walkman qui nous diffuse à la demande des infos sur certaines œuvres exposées. Je dois admettre qu’ils ont été bien utiles. Mais nous n’avons eu droit qu’à a galerie du temps et une petite salle proposant quelques œuvres sur le thème du « miroir ». Malgré cela, et même si le sentiment général était que le musée est assez limité, la visite était intéressante et certaines œuvres vraiment remarquables. D’ailleurs, pour les absents, bien que vous ayez toujours tort, je vous ai préparé une petite visite virtuelle au travers de quelques photos ci-dessous.

La journée s’est achevée autour d’un verre, dans la cafétéria du musée. Puis chacun a regagné son véhicule, sous un magnifique arc-en-ciel, et a regagné son foyer,… Du moins, je le suppose !

Surtout, n’oubliez pas de laisser un commentaire… Même si vous n’étiez pas parmi nous !

Jean-Christophe G

Le départ d’Halluin…

 

le 2nd rendez-vous…

 

…Au Relais Campagnard

 

 

Une belle ambiance, en attendant les plats

 

 

les discutions vont bon train…

 

 

A votre santé !

 

I want you !

 

 

l’entrée n°1

 

l’entrée n°2

 

 

Helloooow !

 

 

Les gros plan, ça déforme, Francis !

 

Un couple amoureux…

 

le plat n°1

 

le plat n°2

 

Parmi les frites fraîches, on a trouvé une frite Mc Cain… Comprenne qui pourra !

 

la séance photos est lancée…

 

 

Sur le parking du Louvre Lens

 

On range les voitures !

 

 

La sirène du parking !

 

pose autour d’un combi….

 

 

 

…A peine arrivée au musée !

 

 

le ticket… Le casque… Je crois qu’tout y est !

 

Voilà un homme heureux !

 

…Et un second !!!

 

La photo de groupe s’impose ! …Merci Noémie.

 

On pénètre dans la première salle

 

 

 

tombeau égyptien complet : la défunte était dans le plus petit sarcophage

 

Troupe de serviteurs funéraires au nom de Neferibreheb, Memphis (Egypte), 500 avant JC

 

 

…Jean et Vénus.

 

 

Urne cinéraire à tête féminine et bras articulés, Chiusi (Etrurie) – Italie actuelle, vers 500 avant JC

 

…Jean-Phi et Hermaphrodite, fils d’Hermès et Aphrodite, être double après son union avec la nymphe Salmacis – 130 après JC

 

…Les trois mâles !

 

Mithra, dieu iranien du soleil, sacrifiant le taureau, Rome (Italie), 100-200 après JC

 

Sarcophage, concours musical entre le dieu Apollon et le satyre Marsyas, Cosa (Italie), 300 après JC

 

Plaque d’un coffret à décor de rinceaux, Constantinople (Istanbul)(Turquie), env. 1050

 

Elément de bâton pastoral à tête de gazelle, Sicile, vers 1200

 

Tête d’ange, fragment d’un décor de la Basilique de Torcello, Venise (Italie), vers 1050

 

Réception d’une délégation vénitienne à Damas, Venise (Italie), 1511

 

Jean devant un panneau de revêtement mural provenant du mausolée du sultan ottoman Selim II, Istanbul (Turquie), vers 1577

 

Les enfants calent…

 

Paysage idéal avec scène de danse antique (danse virgilienne), Jean-Baptiste Camille COROT, vers 1855

 

Critique du portrait, Henri BRISPOT, 1900

 

 

Portrait de madame TRENTESEAUX (née Yvonne DEWAVRIN), Cyprien BOULET, 1923

 

Désolé, je n’ai aucune info sur cette sculpture !

 

Panne sèche… Même sans voiture !

 

 

 

Quelqu’un m’a demandé combien de temps Picsou avait posé pour la réalisation de cette œuvre… Picsou, si tu nous écoute…

 

Une petite pose s’impose…

 

 

 

 

Fin de visite !

 

un troupeau de geeks…

 

Boire un petit coup, c’est agréable…

 

 

Toujours garder un œil sur les infos…

 

Qu’Est-ce que vous prenez ?       …Cacolac, ya pas !

 

Retour au bercail…

 

…Enfin ensemble sur une photo !

 

Une réponse sur “DEGOMMAGE 2017 : LE LOUVRE LENS”

  1. très beau reportage avec tous les détails aussi bien de la route que du repas et des tableaux et sculptures du musée avec de sympas petites anecdotes, félicitations Jean-Christophe, Christiane et Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.