• 06 61 86 72 32
  • autoretrohalluin.secretariat@gmail.com

Category ArchiveCOMMUNIQUÉS

OÙ EST CHARLIE ?…

     Où est Charlie ?

     Parait que Les Tisserands, avant, ça s’appelait les allumoirs… N’importe quoi, j’vous jure ! …Mais si, mais si, mais ça c’était avant !… On n’a pas connu nous, pensez donc, on est trop jeunes ma bonne dame ! …Bin, parait que cette année, ils se renomment les Allumoirs ?… Noooon! C’est à ne plus rien y comprendre !!! Pour résoudre le mystère, on a envoyé une équipe de professionnels de ce genre d’événement : et bin ça s’appelle bien le Allumoirs, maintenant : quelle époque on vit, tout de même !

     Par contre, à part ça rien n’a changé : on retrouve à peu près les mêmes joyeux lurons des éditions précédentes, toujours aussi bariolés… Même certains costumes ne changent pas, et ça, c’est un peu dommage, vous n’trouvez pas ? Ah si, ya quand même un ou deux trucs qui ont changé, et pas des moindres : le parcours était plus court, hélas. On s’est amusé un peu moins longtemps ! Et nous avons étoffé notre participation de 12 voitures supplémentaires qui ont escorté notre char, ce qui nous a permis de prendre en stop une horde de Miss qui passaient par là. J’en connais quelques uns qui ont bien apprécié la situation !

     Et notre thème cette année, me direz-vous ! On a opté pour Charlie Chaplin et son célèbre Charlot… Pas idéal pour draguer des Miss : c’est peut-être pour ça que certains d’entre nous ne se sont pas déguisé… Notre char, cette année, n’était pas très travaillé ; il faut bien l’avouer : mettre une carcasse de vieille Citron sur un plateau nu tiré par une Oméga, c’est à la portée de tous ; mais nos costumes, bien que plus rares qu’à l’habitude, ont dignement rempli leur rôle, et on n’est tout de même pas passé pour des charlots… Heu, c’est con, pour une fois c’était pile notre thème !

     Les confettis étaient bien entendu au rendez-vous, faut dire qu’on avait fait le plein. On en a d’ailleurs encore assez pour la prochaine édition ! Et pour la première fois, étant en tête du cortège, on a pu progresser sur un parcours vierge de confettis… Hélas, nos poursuivants n’ont pas eu l’occasion d’en dire autant ! Après nous, non pas le déluge, mais un tapis de petits pois blancs digne des meilleures années des Tisserands ! Je tire mon chapeau aux quelques conducteurs qui ont réussi à garder leurs intérieurs pratiquement vierges de confettis ; bien sûr, je ne parle pas des cabriolets, et de Cécile, qui a subi quelques attaques carabinées, au volant de l’Ami 8… Faut dire qu’elle nous provoquait, nous  les piétons, depuis un moment et puisqu’après tout ce n’est pas SA voiture… …Il a du être content notre Bernard !

     Au bout de la route, nos chauffeurs chanceux ont du libérer à regret leurs charmantes autostoppeuses et nous avons pris la route de Tourcoing pour nous retrouver à la pizzeria DEL CORSO qui nous accueillait pour le repas traditionnel de fin de journée… Si, si : comme dans Astérix, sauf qu’en guise de sanglier, nous nous sommes délectés de copieuses pizzas et autres plats de pâtes. Entretemps, Max, Priscilla et moi avons ramené la Rosalie dans son nouvel écrin provisoire : le garage de notre ami Stéphane qui devait être parmi nous mais qui s’était excusé au dernier moment, terrassé par une mauvaise migraine… Il nous a tout de même ouvert sa porte pour rentrer la voiture, et il allait d’ailleurs déjà un peu mieux.

     Bref, une fois encore on s’est bien amusé et on imagine déjà à quoi pourra ressembler la prochaine édition. J’ai deux petites Charlottes qui cherchaient déjà le prochain thème et il faut bien vous avouer qu’elles sont tombées d’accord sur la série “les petits meurtres d’Agatha Christie”… …A méditer !

     Alors, elle est pas belle la vie, avec l’ARH, bien sûr !

Jean-Christophe G

Où va-t-on bien pouvoir accrocher le câble ?

Où va-t-on bien pouvoir accrocher le câble ?

 

Manuel, mais efficace !

Manuel, mais efficace !

 

Tout est en place : attention au départ...

Tout est en place : attention au départ…

 

...Bon, le départ se fait attendre !

…Bon, le départ se fait attendre !

 

Le carrosse du Boss

Le carrosse du Boss

 

C'est pas nous... Mais ils étaient si jolis !

C’est pas nous… Mais ils étaient si jolis !

 

Ah, un polonais dans l'équipe... Enfin du sang neuf !

Ah, un polonais dans l’équipe… Enfin du sang neuf !

 

La fratrie se prend au jeu !

La fratrie se prend au jeu !

 

Encore un Charlot ?

Encore un Chaplin ?

 

Les petites Charlottes.

Les petites Charlottes.

 

Les Miss ont pris place... On va pouvoir y aller !

Les Miss ont pris place… On va pouvoir y aller !

 

C'est ça : regarde la route !

C’est ça : regarde la route !

 

Toi aussi

Toi aussi.

 

Les piétons du cortège.

Les piétons du cortège.

 

Le maire de la ville nous a fait l'honneur de sa visite...

Le maire de la ville nous a fait l’honneur de sa visite… …En marchant quelques mètres parmi nous.

 

Nous avons croisé de vieilles connaissances...

Nous avons croisé de vieilles connaissances…

 

...La nounou des filles, à la crèche !

…La nounou des filles, à la crèche !

 

voyage à découvert !

voyage à découvert !

 

Charlot piéton

Charlot piéton

 

Le choc des générations !

Le choc des générations !

 

Tiens ? C'est quoi qui tombe ?

Tiens ? C’est quoi qui tombe ?

 

De la neige sèche !

De la neige sèche !

 

...

une attaque par la droite !

 

...

 

Mon beau frère s'est bien intégré !

Mon beau frère s’est bien intégré !

 

total look !

total look !

 

...

 

Deux deuchistes heureux...

Deux deuchistes heureux…

 

...Très heureux !

…Très heureux !

 

...

Coucou !

 

Fier comme s'il avait un bar tabac, pareil !

Fier comme s’il avait un bar tabac, pareil !

 

...

 

...

 

Grosse fatigue ?

Grosse fatigue ?

 

En flagrant délit !

En flagrant délit !

 

...

 

Fin de parcours.

Fin de parcours.

 

La Pologne satisfaite !

La Pologne satisfaite !

 

Priscilla aussi s'est amusée.

Priscilla aussi s’est amusée.

 

...

 

...

 

Retour au bercail !

Retour au bercail !

 

...

 

Enfin à table !

Enfin à table !

 

...

 

...

 

...

 

...

 

...

 

Et moi, et moi !

Et moi, et moi !

 

Le discours du Boss

Le discours du Boss

 

...

 

...

 

...

 

...

 

...

 

...

 

Tchin !

Tchin !

 

Photo d'Isabelle

Photo d’Isabelle et Bernard

 

Photo d'Isabelle et Bernard

Photo d’Isabelle et Bernard

 

Photo d'Isabelle et Bernard

Photo d’Isabelle et Bernard

 

Photo d'Isabelle et Bernard

Photo d’Isabelle et Bernard

CE NOUVEAU SITE EST LE VOTRE !

Encore une nouvelle mouture du support web de l’ARH… Je sais, je sais ! Mais cette fois-ci, il s’agît (et ce grâce à notre ami Niko) d’un vrai site, avec des vraies rubriques et tout et tout ! …Bon d’accord, c’est vrai : les blogs de Jean-Philippe sont excellents et n’ont rien à envier à ce nouveau bébé, mais faut bien s’enthousiasmer un peu des évolutions de notre “famille” ! D’ailleurs, ils sont toujours en ligne et le resteront encore longtemps : ce site n’en est que la suite.

Maintenant, ce dernier est fait pour vous et a besoin de vous : je compte donc sur vous pour venir le parcourir régulièrement ; nous ferons le maximum pour l’alimenter le plus régulièrement et le plus souvent possible. Et vous pouvez, chacun de vous (membres à jour de cotisation ARH), y publier articles, images et autres infos sur le thème exclusif de notre asso.

Pour ce faire, rien de plus simple : envoyez-moi un mail à autoretrohalluin.secretariat@Yahoo.fr comprenant le texte et/ou les images que vous désirez publier et je les insèrerai immédiatement sur le site (sous votre prénom). SURTOUT N’HESITEZ PAS : CE SITE EST LE VOTRE !

Par ailleurs, l’erreur étant humaine,  si vous constatez une coquille dans ces pages (notamment au niveau du trombi ou du parking), faites-le moi savoir simplement par mail et je corrigerai immédiatement. Même chose pour les choses manquantes…

Pour finir, le site vous permet de laisser des commentaires sur les différents sujets publiés… Donc, à vos claviers : c’est un bon moyen de faire vivre cet outil qui, il faut le préciser, est hébergé gracieusement par Niko.

Alors, elle est pas belle la vie électronique de l’ARH ?

Jean-Christophe G