• 06 61 86 72 32
  • autoretrohalluin.secretariat@gmail.com

Archive mensuelleavril 2018

UN DÉGOMMAGE QUI DONNE DES AILES !

Que de salive aura fait consommer cette sortie dégommage « jumelée » ! Elle fut proposée par notre Président avec ouverture au club IDéale DS Hauts de France, mais cette initiative aura déclenché un débat houleux allant d’une extrême à l’autre.

On a d’abord entendu des voix dissonantes soit criant au crime de l’es-majesté : une sortie dégommage devant rester impérativement interne au club ARH, soit demandant que si l’on ouvrait ladite sortie à IDéale DS, il fallait également l’ouvrir à nos autres clubs partenaires ! D’autres même ont critiqué la distance à parcourir pour cette sortie et le choix de sa date, le jour du Rétro Mécanic de Roncq.

J’avoue que, bien que mon cœur penchait plutôt pour une sortie exclusivement ARH, toutes ces propositions contradictoires étaient légitimes ; aucune n’était farfelue. Mais cela a tout de même déchaîné les passions (et Dieu sait qu’on est tous passionnés à l’ARH !) et a pris une ampleur démesurée. C’est pour cela d’ailleurs qu’après avoir donné mon opinion, voyant certains frôler l’irrespect vis à vis de notre Président, j’ai préféré me taire et attendre la fin de l’orage. Nous sommes là pour nous amuser et passer de bons moments et pas pour nous invectiver… Je suis partisan que chacun exprime ses opinions, mais sans agressivité, s’il vous plaît.

La solution aurait été peut-être de soumettre l’idée à chacun plus en amont, sous forme de vote, ou bien de proposer dès le départ les deux événements (sortie Albert et Rétro Mécanic de Roncq) comme sorties officielles et chacun aurait choisi calmement selon ses convictions (après coup, la meilleure solution à mes yeux…). Le CA aura sans doute été maladroit sur ce coup-là, et je m’en excuse en son nom : il sera plus vigilent à l’avenir, promis !

C’est donc dans cette ambiance électrique, après que chacun ait fait son choix, qu’une cinquantaine d’entre nous, 29 ARH et 21 IDDS, avons pris la route vers Albert, petite bourgade de la Somme, abritant le musée de l’épopée et de l’aéronautique.

Tout d’abord, le choix du parcours, sous forme de Road-Book, s’avéra particulièrement agréable et pittoresque. Certains ont fait quelques écarts mais rien d’irrémédiable, et puis c’est ce qui fait le charme des road books ! On remercie donc l’auteure Isabelle DEBRUYNE.

Nous partîmes surtout entre membres de l’ARH, depuis Halluin, et rejoignîmes les autres, surtout des membres IDDS en chemin, à l’occasion de deux escales, l’une au P7 de Villeneuve d’Ascq, l’autre à Hénin-Beaumont.

Arrivés à Albert, trouver le musée fut un jeu d’enfant (toujours grâce au Road-Book d’Isabelle), d’autant que certains avions, et pas les plus petits, broutaient paisiblement sur la pelouse autour des bâtiments du musée. Pelouse d’ailleurs où nous nous installâmes dès qu’on est sortis des autos, déployant tables de camping et chaises en tous genres, pour une auberge espagnole digne des grands banquets d’Astérix (simplement, personne n’a voulu faire Assurancetourix, le barde!). Au menu, beaucoup de saucisson, différents pâtés, des tomates jaunes à la mayo (faut pas contrarier notre Président du vice !). Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire : il a passé tout le repas à nous proposer ses tomates qui n’étaient, en fait, autre que des pommes de terre mayo avec des œufs durs !!! Mais comme elles étaient délicieuses, on lui pardonne tout… On a eu droit aussi à des sandwiches, des chips, et autres douceurs maison ; puis du fromage et plusieurs gâteaux tous plus bons les uns que les autres : un réel festin, en somme (sans jeu de mots !) et sous un soleil radieux !

Sans doute attirés par l’odeur alléchée, alors que nous finissions le fromage, arriva un second groupe : les « Tractions Universelles », venus comme nous du Nord pour visiter le musée…

Pour la visite guidée, chaque groupe avait son guide. Le nôtre nous fit commencer par la Caravelle, posée sur la pelouse, fleuron de la compagnie Air France dans les années 70 (pour la petite histoire : premier avion que j’ai pris à l’époque pour aller chez mes grands parents, chaque été, en UM enfant non accompagné, avec AIR INTER, filiale nationale d’Air France !). Notre guide nous a invité à y pénétrer pour la visiter (cabine de pilotage comprise) et nous a fait installer sur les sièges un moment, on ne sait toujours pas pourquoi, mais nous sommes ressortis avec joie, vue la chaleur qui y régnait. Et oui : le soleil toujours présent tapait énergiquement, tel un joueur de batterie, sur la carlingue et la clim était en RTT.

Puis nous avons fait le tour des autres appareils posés à l’extérieur : un Mirage 3 prêt à décoller, un hélicoptère Dauphin se prenant pour un légo et un simulateur de vol Air France notamment, avant d’entrer nous mettre à l’ombre dans le premier hangar. Là, un parcours de moquette verte serpentait entre Super Sabre, Mirage 3, Super étendard, hélico Sikorsky, DC 10 et bien d’autres, nous faisant découvrir les uns après les autres, un peu à la manière d’Ikéa, des engins plus impressionnants les uns que les autres et pas seulement des volants : on y a découvert également des autos plus ou moins anciennes et autres deux roues. Certains même, parce qu’ils ont su garder leur âme d’enfants, auront reconnus les vaisseaux de leurs manèges d’antan, dans lesquels il ne valait mieux pas essayer de monter afin d’éviter d’être vexés ! Et oui : on n’avait pas la même taille à l’époque et eux n’ont pas franchement grandi !

Notre guide ne fut pas avare d’explications et d’anecdotes, nous révélant même certains aspects de l’histoire même de ce musée… Nous finîmes la visite par un bâtiment abritant plus de 300 maquettes d’avions de toutes sortes et une multitude d’objets d’époque, tels que vieux appareils photos et caméras, anciens casques militaires, machines à écrire ou à coudre (selon vos goûts!) et autres selles de vélocipèdes d’un autre âge.

Bref, ce fut une excellente découverte que ce musée privé perdu au cœur de la Somme, que je recommande vraiment à tout le monde. Je crois pouvoir affirmer qu’au sein de notre groupe bi-clubiste cette sortie a fait l’unanimité, et l’entente (mais je n’en doutais pas !) entre gens de l’ARH et d’IDDS fut absolument parfaite. Moi qui n’étais pas vraiment d’accord pour un dégommage commun, je reconnais que c’était finalement une très bonne idée. Parait qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, et puis moi, ça m’arrange !!!

Eh bien, je vais peut-être en faire râler certains mais tant pis, je me lance car vraiment je ne peux pas faire autrement : Alors, elle est pas belle, la vie… …Avec l’ARH/IDDS, bien sûr !

Jean-Christophe GARCIA

 

1ère escale au P7

 

 

 

 

 

Discussion sous arbitrage…

 

 

Les premières ailes de la journée…

 

…En voiture !

 

 

C’est le bordel dès les premiers mètres… Mais ça c’est les DS, encore !!!

 

Passager nostalgique…

 

On the road…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laurent cherche sa voiture : si vous la voyez….   …Aidez-le !

 

 

…Ah, il l’a retrouvée… Et il la bichonne !!!

 

Mirage 3 prêt à bondir !

 

Un beau dauphin lego : avis aux amateurs !

 

Repaire pour parachutistes…

 

…En voilà justement deux !

 

Le repaire à l’action…

 

 

 

Levons une idée reçue : il y a plus de place dans le cockpit d’une GS que dans celui d’un Fouga !

 

En cas d’incendie, pas d’soucis : l’Amérique assure !!!

 

 

Une tête très médiatique ! Non pas qu’elle accueille les navires arrivant à New-York, mais parce que celle-là même était sur le plateau d’une émission TV avant d’atterrir ici…

 

 

La vérité est ailleurs…

 

Il faut quand même avouer que question couleurs, ils étaient un tantinet limités !!!

 

Toujours la même couleur, mais bien moins efficace en vol !!!

 

…J’avoue : j’ai failli craquer !

 

Hélico de poche…. …Oui, enfin : de grande poche !

 

Sikorsky… On l’aurait bien aimé en rose !

 

…Il a le nez bien chargé !

 

 

Cette première visite n’était qu’un avant goût. Place au pique-nique avant tout.

 

 

 

Dès qu’il fait beau, on recherche l’ombre… …Décidément, on n’est jamais satisfaits !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Caravelle…

 

Bienvenu à bord, je suis votre Stewart….

 

 

Le Président espère une destination de rêve…

 

Avec un pilote comme lui, je suis pas sûr de vouloir rester à bord…

 

 

 

A bord du simulateur…

 

 

Détail d’une nouvelle venue dans le club.

 

Une PUCH venue avec le club T.U.

 

 

Enfin, la visite guidée !

 

 

 

 

 

Avion école

 

 

Que des oreilles attentives !

 

 

Alors là, cas d’école : avion ou auto ?

 

 

…Un cigare à parachutistes

 

 

 

Quand je vous parlais d’Ikea dans l’article !

 

Mais que fait-elle là ?

 

Ah, je vois : elle hésite entre la Fuego et l’Alouette !

 

 

…Curieuse rencontre, n’est-il pas ?

 

Deux copines inséparables en pleine discussion !

 

Certains se sont vraiment pris au jeu !

 

 

 

Les bonnes copines…

 

Après un après midi “culture”, en route pour une bière à… …heu… …Bon, Arras, finalement !

 

 

Le chevalier et sa monture !

 

 

 

On n’avait pas dit une bière ?

 

…Visiblement, non !

 

Damned : je fais partie des gourmands !!!

 

 

 

 

 

 

…Les gourmands ont quand même pris un verre…

 

Sur le chemin du retour, vu que les routes étaient encombrées, nous avons opté pour un arrêt friterie tranquille… …Nous n’étions plus que quatre !

ON A MARCHÉ SUR LE NOUVEAU LOCAL 2 : Les murs sont partis !!!!

Bonjour a tous,
Nous étions quatre pour cette deuxième manche du match murs de plâtre contre ARH.
Rassurez-vous le plâtre a perdu et il a terminé sa carrière au fond des bennes de la déchèterie d’Halluin qui au passage s’est montrée fort sympathique.
Le travail ayant été préparé par l’équipe de choc de samedi ce fut presque une promenade de santé pour mettre par terre et évacuer les plus de deux tonnes de plâtre.
Tellement facile que ce qu’avait prévu nos “Jean” du samedi est parti avec le reste. Donc plus de pièce n°2.
Mais voyez plutôt…
A bientôt.
Jean-Luc D

 

 

 

 

ON A MARCHÉ SUR LE NOUVEAU LOCAL

Bon bin, ça y est : on a les clés et il va donc falloir, en un mois, débarrasser l’ancien local et investir le nouveau. Par contre, il faut aussi modifier un tantinet ce nouvel écrin afin qu’il devienne exploitable pour nous. C’est juste l’affaire de faire tomber trois cloisons et modifier deux portes et un néon, mais faut le faire !

Donc, pour cette première matinée de boulot, Jean-Phi est arrivé sur place aux aurores et a eu la visite rapide de notre Président. Puis il s’est attaqué à la première cloison à abattre qu’il a mis seul à terre en moins d’une heure. Et, pendant qu’il rassemblait les débris, je suis arrivé en renfort. On a fini de déblayer les gravas, puis Jean-Phi a pris sa scie magique pour découper deux autres cloisons. De mon côté, j’ai fini d’arracher du mur les pattes qui maintenaient la première cloison aux parpaings, puis j’ai déplacé un néon qui était fixé sur une des cloisons à abattre.

Je vous invite maintenant à découvrir ci-dessous les toutes premières image de ce nouvel écrin, accompagnées d’un schéma détaillé dudit local.

Jean-Christophe G

 

 

la salle de réunion prend forme…

 

Ouf, quelques renforts pour Jean-Phi !

 

 

 

Jean-Phi assure quelques découpes avant de faire tomber proprement les cloisons…

 

…Profitez-en les gars : V’là deux fonctionnaires qui bossent le samedi ! Et y sont où les privés ?

 

Malgré les apparences, notre Président du Vice n’était pas dans le brouillard !

 

 

La salle de réunion… …Avant peinture !