• 06 61 86 72 32
  • autoretrohalluin.secretariat@gmail.com

Archive mensuellemars 2017

PETIT RETOUR EN ARRIERE… …EN 2012 !

Et oui… Vous aviez pour habitude de trouver ici des infos et reportages tout frais, relatant des évènements survenus récemment, mais bousculons un peu les barrières : je viens de créer une nouvelle rubrique baptisée “RETROSPECTIVE”, qui rassemblera des évènements plus anciens, de vieux documents encore jamais diffusés, alors même qu’ils concernent notre magnifique association.

Je vous invite donc dans un voyage dans le temps… …Sans sortir de votre salon. Il est évident que, malgré que je possède une quantité non négligeable de ces dits documents, je ne vais pas vous inonder d’un Tsunami d’infos mais je vais plutôt vous proposer un voyage en plusieurs étapes, ce qui apportera du même coup un peu de vie à notre site…

Pour la première étape, je ne vous emmène pas loin, puisque nous restons sur Halluin, curseur sur l’année 2012, au cœur de la 7ème Balade-Expo ARH. Alors, elle est pas belle, l’histoire…  …Avec l’ARH, bien sûr !

Attachez vos ceintures : c’est parti !

Jean-Christophe

 

 

 

BUFFALO GRILL : DE VIEUX PISTONS SAIGNANTS AU MENU !

Vous n’êtes certainement pas sans savoir que notre Donovan National a adopté depuis quelques mois déjà la chemise de bûcheron du Buffalo Grill de Roncq… Et bien, il a eu la riche idée de jumeler une des traditionnelles soirées festives du resto avec une expo de voitures anciennes sur leur parking ! Ca a tellement plu aux dirigeants de Buffalo Grill, qu’ils ont pris les choses en main eux-mêmes.

C’est Donovan, Didier et Bernard DAN qui ont préparé le terrain le matin en montant la tente qui allait protéger le bar extérieur prévu par le resto. Des fanions colorés ont été tendus ça et là pour égayer le parking. Y avait plus qu’à attendre les voitures ! Bien entendu, des voitures du club, mais aussi du Rétro Club Hémois, notre fidèle partenaire, et d’autres comme notamment celui de Bondues. Cinq minutes avant le coup d’envoi, personne (ce qui a inquiété passablement notre Président), mais finalement, petit à petit, elles sont arrivées les unes après les autres.

Total : 34 voitures anciennes, dont une dizaine de belles américaines et deux Jeep Willys, ont foulé le bitume du parking. Belle réussite pour ce premier opus : je remercie, au nom de l’ARH, tous les participants. On a pu apprécier de surcroît de nouvelles voitures qu’on n’avait pas encore vu par chez nous ; je parle bien sûr de certaines américaines, mais aussi d’une magnifique AUTO UNION (que j’avais pris une seconde pour une Cox, quand elle arrivait sur le site, Oh, le vilain !!!).

De son côté, l’équipe Buffalo n’était pas en reste : outre les fanions colorés et le bar extérieur, ils arboraient tous des panoplies de cow-boys et de squaws (d’ailleurs : les mecs en cow-boys et les filles en squaws, ça mériterait une petite psychanalyse tout ça !) qui ont apporté un réel plus à la fête. De plus, ils ont engagé pour la soirée le club CH’TI COUNTRY d’Houpline qui a assuré une excellent prestation de danses country en faisant participer les clients. C’est ainsi que notre président s’est vu enrôlé par une belle blonde dès les premiers tours de piste. Malheureusement, le mot “courage” ne faisant visiblement pas partie de son vocabulaire, nous le vîmes s’éclipser avant la première note et après n’avoir esquissé que trois malheureux petits pas maladroits. Par contre, Jean-Louis H a, malgré lui, pris la relève (avec la même blonde !) ; bien sûr on s’est tous esclaffés devant lui (alors que nous mêmes n’y serions certainement pas allé comme Didier un peu avant !) et je dois avouer, pour l’avoir suivi avec mon appareil, que non seulement il ne s’est pas dédouané (désolé : déformation professionnelle !), mais il s’est donné à fond et, alors que sa chère et tendre le rejoignait, ils ont dansé tous les deux avec le groupe jusqu’au bout ! Vous savez que j’ai pris l’habitude de le taquiner depuis son arrivée dans le club, notamment quand il a un verre à la main (qui aime bien, châtie bien !), mais là je dois avouer qu’ils ont bien assuré le show, et je m’incline en leur tirant sincèrement mon chapeau !!!

Bon, pour en revenir à nos bisons (bin oui : ya pas d’moutons à Buffalo Grill !), on a eu pas mal de visiteurs, la météo a été parfaite, le resto a enregistré plus de 350 couverts dans la soirée : un record ! (un samedi normal tourne autour de 200 couverts…). L’équipe a donc eu un peu plus de boulot, mais ils ont conservé une excellente humeur et ont assuré un service irréprochable, malgré un énervement furtif mais mal placé d’un convive… Ce n’était pas vraiment nécessaire : il n’y avait vraiment rien de grave ; et le pauvre gérant faisait de son mieux pour nous trouver le nombre suffisant de tables… La preuve : le soucis a été réglé en moins de deux minutes, montre en main ! Je voulais le souligner car le gérant, qui nous a sympathiquement accueilli et fait une ristourne non négligeable sur le prix des repas, a été un peu vexé. C’est dommage car il ne méritait vraiment pas ça ! En tout cas : un grand merci à toute l’équipe Buffalo Grill !

Bref, la soirée s’est super bien passée. Tout le monde a apprécié le repas… D’ailleurs, à ce titre, je voulais préciser que dans le club, en tout cas pour les 16 qui étaient là, ya que des sheriffs ! Bin oui, on a tous pris le menu sheriff… Non ? …Elle est pas drôle ? Bon, c’est pas grave… Hé ! Ca fait le troisième article en deux jours : je fatigue un peu ! (Heureusement que je suis pas allé à Reims !)

Plusieurs personnes m’ont demandé si on comptait renouveler l’expérience périodiquement : je suis désolé, mais je ne puis répondre à cette question. Je ne travaille pas à Buffalo Grill et je n’étais pas partie prenante dans l’organisation de cette manifestation… …Seul, l’avenir (et peut-être Donovan) nous le diront !

A propos de Donovan, je ne voulais pas vous quitter sans souligner qu’il s’est occupé de nous de bout en bout, avec sérieux et efficacité. Et dieu sait que c’est pas toujours facile d’assurer le service pour ses copains. Alors, au nom des 16 membres présents, je tiens à te féliciter et te remercier sincèrement pour ton abnégation… …Alors, elle est pas belle la vie ? Avec l’ARH, bien sûr !

Comme d’habitude, n’oubliez pas vos petits commentaires… Ca fait vivre le site !

Jean-Christophe G

 

L’entrée dans la fête…

 

EDSEL Page 1959

 

CHRYSLER Imperial Crown 1961

 

CHEVROLET Bel Air 1954

 

La nouvelle égérie de Coca Cola France…

 

PLYMOUTH Sport Fury 1966

 

CITROEN Ami 6 1966

 

Enfin, la Cox de Niko en tôle et en gomme !

 

Une belle Ondine bleu ciel…

 

Tiens, une Cox bi-goût…     …Coco-réglisse !!!

 

CHEVROLET Bel Air 1954

 

Encore elle…

 

CHEVROLET Nova SS 1969…    …Elle est aussi jeune que moi !!!

 

FORD Mustang cabriolet

 

Cécile rêve de nouveaux modèles pour son auto-école…

 

…Ses élèves aussi !!!

 

J’avoue que j’hésite entre…

 

…Et

 

Comme ça, on aura le choix !

 

Elle est manifestement très intéressée par celle-là… …Peut-être a-t-elle peur qu’on roule trop vite !!!

 

Vue d’ensemble…

 

L’équipe de cho…

 

…Tous des pros !

 

Les mêmes en noir et blanc

 

Avec les confettis, c’est encore mieux !

 

Certaines squaws ont des goûts de luxe…

 

…D’autre préfèrent les hommes… Mais pas forcément les vrais !!!

 

no comment…

 

Et ouais : encore pris sur le fait !..     …Vous trouvez pas qu’on dirait qu’il est sur la Croisette ?

 

Elle est très belle comme ça !

 

L’autre équipe de choc…

 

RENAULT 8 Sport sioux, ça pête non ?

 

 

Une flamme dans le vent !

 

Baptême en Jeep… …Merci Sylvain !

 

 

 

 

 

 

 

Que la fête commence…

 

 

Détail… …Californien !

 

 

Bon, qu’Est-ce qu’il y a au menu ce soir ?

 

La belle AUTO UNION

 

Avec un meilleur réglage de l’appareil…

 

En fin à table…

 

Bon, qu’est-ce qu’on va prendre ?

 

 

L’excellent serveur !

 

 

 

Toujours pas choisi ?

 

Enfin, on passe commande…

 

même Gaspard a faim…

 

 

 

 

Notre président en plein exercice…

 

…Une seconde avant l’échappatoire…

 

Et voilà sa doublure !

 

 

Et voilà les champions…

 

…Meilleurs que John TRAVOLTA et Olivia NEWTON JOHN !

DEGOMMAGE 2017 : LE LOUVRE LENS

Bin mes lapins, celle-là, elle a pas été facile à mettre en place… Bin oui, quand en pleine préparation la communication ne marche pas, ça vous fout un merdier dans la tuyauterie… J’ai testé pour vous et, sans rentrer dans des détails qui froisseraient à nouveaux certaines âmes sensibles, ça peut vite prendre des proportions énormes !

Bref, on a finalement opté pour une visite du Musée du Louvres Lens et un repas au Relais Campagnard d’Aix Noulette, vivement conseillé par Sylvain L qui n’est même pas venu avec nous, quel dommage ! Pour le reste, nous étions 30 membres et associés.

Le rendez-vous était fixé à 9h15… Euh, non ! A 9h30… A moins que… En tout cas, c’était sur le parking de la mairie d’Halluin, ça j’en suis sûr !… Bin quand la communication ne passe pas… Résultat : la seconde partie du convoi qui nous attendait sur une aire de repos au début de la RN41, ont du patienter une heure.

Super : contrairement aux prévisions alarmistes de Laurent CABROL, la météo était clémente et le soleil bien présent… Enfin, pendant une heure, car ensuite le ciel s’est rapidement chargé de gros nuages gris qui n’ont pas tardé à lâcher des trombes d’eau sur le toit de nos vieilles guimbardes… Seul réconfort : elles allaient être toutes propres ensuite ! Il a fallu donc actionner les essuie-glace mais la Traction, certainement contrariée par cette douche forcée, nous a joué un mauvais tour en éjectant un balai d’essuie-glace. Résultat : on a du sortir sous la pluie pour changer la pièce et nous avons donc, comme elle, été trempés jusqu’à l’os !

Malgré un road book aux p’tits oignons,… Bin quoi ?… Nous, on l’a suivi jusqu’au bout et, à part l’accès à la N41, il nous a mené sans problèmes à bon port ! Donc, malgré ça, avec le Président, on a perdu une partie du convoi (heu… Tout le convoi, en fait !) parce que celui qui était derrière nous ne nous a pas vu tourner à un moment… Pourtant, il avait le road book sur les genoux. Moralité : les autres l’ont suivi lui. Mais grâce au GPS, tous ont retrouvé rapidement le chemin du restaurant.

Sur place : rien à dire ! Notre ami Sylvain L nous a fort bien aiguillé ! Le restaurant nous a réservé un accueil très agréable, avec un personnel efficace et souriant malgré le monde présent dans les trois salles du restaurant (c”était plein !). Le repas, avec foie gras ou jambon cru, bavette aux échalotes ou filet mignon à la bière, et tarte aux pommes ou moelleux au chocolat, était copieux et savoureux : un excellent rapport qualité/prix. Merci donc au Relais Campagnard pour leur accueil et merci à Sylvain L pour son tuyau…

Une fois la peau du ventre bien tendue, nous avons repris la route, sans nous perdre cette fois, jusqu’au parking du Louvre-Lens. Puis nous sommes entré dans l’aéroport… Heu, non ! …C’est le système de sécurité à l’entrée qui m’a induit en erreur ! …Par contre, c’est plutôt à la sortie qu’ils auraient du nous “fouiller”. Et oui, après tout, c’est à la sortie qu’ils ont plus de chance de trouver des objets volés ! …Mais non, j’déconne ! Je sais que c’est pour s’assurer qu’on n’a pas de chewing gums… On pourrait bloquer les alarmes des vitrines avec ça ! Quoi ? J’regarde trop la télé ?

L’entrée au musée a donc été un peu longue, après le passage un par un obligé au portique unique, on a attendu d’être tous équipés d’un audio guide : sorte de gros walkman qui nous diffuse à la demande des infos sur certaines œuvres exposées. Je dois admettre qu’ils ont été bien utiles. Mais nous n’avons eu droit qu’à a galerie du temps et une petite salle proposant quelques œuvres sur le thème du “miroir”. Malgré cela, et même si le sentiment général était que le musée est assez limité, la visite était intéressante et certaines œuvres vraiment remarquables. D’ailleurs, pour les absents, bien que vous ayez toujours tort, je vous ai préparé une petite visite virtuelle au travers de quelques photos ci-dessous.

La journée s’est achevée autour d’un verre, dans la cafétéria du musée. Puis chacun a regagné son véhicule, sous un magnifique arc-en-ciel, et a regagné son foyer,… Du moins, je le suppose !

Surtout, n’oubliez pas de laisser un commentaire… Même si vous n’étiez pas parmi nous !

Jean-Christophe G

Le départ d’Halluin…

 

le 2nd rendez-vous…

 

…Au Relais Campagnard

 

 

Une belle ambiance, en attendant les plats

 

 

les discutions vont bon train…

 

 

A votre santé !

 

I want you !

 

 

l’entrée n°1

 

l’entrée n°2

 

 

Helloooow !

 

 

Les gros plan, ça déforme, Francis !

 

Un couple amoureux…

 

le plat n°1

 

le plat n°2

 

Parmi les frites fraîches, on a trouvé une frite Mc Cain… Comprenne qui pourra !

 

la séance photos est lancée…

 

 

Sur le parking du Louvre Lens

 

On range les voitures !

 

 

La sirène du parking !

 

pose autour d’un combi….

 

 

 

…A peine arrivée au musée !

 

 

le ticket… Le casque… Je crois qu’tout y est !

 

Voilà un homme heureux !

 

…Et un second !!!

 

La photo de groupe s’impose ! …Merci Noémie.

 

On pénètre dans la première salle

 

 

 

tombeau égyptien complet : la défunte était dans le plus petit sarcophage

 

Troupe de serviteurs funéraires au nom de Neferibreheb, Memphis (Egypte), 500 avant JC

 

 

…Jean et Vénus.

 

 

Urne cinéraire à tête féminine et bras articulés, Chiusi (Etrurie) – Italie actuelle, vers 500 avant JC

 

…Jean-Phi et Hermaphrodite, fils d’Hermès et Aphrodite, être double après son union avec la nymphe Salmacis – 130 après JC

 

…Les trois mâles !

 

Mithra, dieu iranien du soleil, sacrifiant le taureau, Rome (Italie), 100-200 après JC

 

Sarcophage, concours musical entre le dieu Apollon et le satyre Marsyas, Cosa (Italie), 300 après JC

 

Plaque d’un coffret à décor de rinceaux, Constantinople (Istanbul)(Turquie), env. 1050

 

Elément de bâton pastoral à tête de gazelle, Sicile, vers 1200

 

Tête d’ange, fragment d’un décor de la Basilique de Torcello, Venise (Italie), vers 1050

 

Réception d’une délégation vénitienne à Damas, Venise (Italie), 1511

 

Jean devant un panneau de revêtement mural provenant du mausolée du sultan ottoman Selim II, Istanbul (Turquie), vers 1577

 

Les enfants calent…

 

Paysage idéal avec scène de danse antique (danse virgilienne), Jean-Baptiste Camille COROT, vers 1855

 

Critique du portrait, Henri BRISPOT, 1900

 

 

Portrait de madame TRENTESEAUX (née Yvonne DEWAVRIN), Cyprien BOULET, 1923

 

Désolé, je n’ai aucune info sur cette sculpture !

 

Panne sèche… Même sans voiture !

 

 

 

Quelqu’un m’a demandé combien de temps Picsou avait posé pour la réalisation de cette œuvre… Picsou, si tu nous écoute…

 

Une petite pose s’impose…

 

 

 

 

Fin de visite !

 

un troupeau de geeks…

 

Boire un petit coup, c’est agréable…

 

 

Toujours garder un œil sur les infos…

 

Qu’Est-ce que vous prenez ?       …Cacolac, ya pas !

 

Retour au bercail…

 

…Enfin ensemble sur une photo !

 

OPERATION A COEUR OUVERT POUR LA TAFETTE épisode 1

     Après les déboires de notre Président qui s’est trouvé en panne sur une route de Belgique avec la Tafette, Bernard DAN et Jean-Luc DES se sont proposés de procéder à la réparation du moteur. On a donc entamé l’opération par l’extraction dudit moteur, il y a 15 jours. L’opération s’est bien passée, malgré quelques boulons réfractaires qui ont fini par céder sous la détermination sans faille de Jean-Louis H et Johann D qui étaient venus prêter main forte à nos deux chirurgiens en herbe.

      En fait, on était un peu plus nombreux, présents sur place : il fallait bien qu’ils bénéficient d’un soutien psychologique et qu’il y ait une équipe de reporters pour relayer l’information… …Mais non, ce n’est pas une formule pour cacher nos incompétences !!! Et puis, si vous voulez qu’elle soit réparée, mieux vaut laisser faire les pros !

     Ainsi étaient présents également, Laurent F, Bernard DEW, Bernard et Isabelle DEB, Eric MES et moi-même.

     Le moment le plus délicat fut quand le moteur, une fois libéré de ses liens, a entamé sa sortie par le dessous de la caisse. Il fallait d’abord soulever ostensiblement l’avant de la Tafette… Avec un outillage, ma foi, rudimentaire : un vieux cric aidé par des cales et des planches en guise de chandelles ! Mais ce fut un succès et personne n’a été blessé grâce aux précautions prises par notre équipe de choc. Et pour la réception du moteur, une simple planche à roulettes avec le cric dessus qui n’ont servis finalement qu’au ralentissement de la chute inéluctable du bloc…

     Jean-Luc a ensuite voulu donner une réponse précise à Johann qui demandait combien pouvait peser le moteur, en soulevant seul la bête afin d’en estimer le poids… Quand j’vous dis qu’il est cinglé !!! Puis on l’a attrapé à trois pour le déposer sur la table afin de l’avoir à hauteur confortable pour le disséquer. Mais ce sera l’objet du prochain épisode dont la date n’a pas encore été arrêtée…

     A SUIVRE… Et n’oubliez pas de nous laisser un commentaire (en bas de cette page)

Jean-Christophe G

Un des deux reporters… dont on attend toujours les images !

 

Le Président surveille…

 

Bin, les enfants : ça va être coton !

 

Tu crois ?

 

vue de l’intérieur…

 

You talking to me ?

 

AARGHMMMMFFFP !

 

Bon, bin quand ça veut pas…

 

…Ca veut pas !

 

Johann à la rescousse… Par contre, c’est pas la bonne marque !!!

 

Bernard guide les opérations

 

La bête est enfin sortie…

 

 

Prêt pour le démontage !