• 06 61 86 72 32
  • autoretrohalluin.secretariat@gmail.com

Archive mensuelleaoût 2015

WEEK-END DES 6 ET 7 JUIN 2015 AU CHATEAU DE BERNICOURT (ROOST WARENDIN-59). par Jean-Marc

       Tout d’abord : mille excuses à notre ami Jean-Marc, qui m’avait confié il y a déjà un bon moment cet article entièrement réalisé par lui-même. Je l’avais bien rangé dès sa réception… …Tellement bien que je l’avais oublié !!! Une fois n’est pas coutume, donc, la chronologie des événements ne sera pas respectée. Je vous livre cet article dans son intégralité, avec les photos prises par lui-même, qui auraient dû paraître mi-juin au plus tard…

                   JCG

     Les Anciennes du CHTI’S étaient dans le parc de ce magnifique domaine sous un soleil de plomb. Des voitures d’avant-guerre nous ouvraient la visite. Une voiture de 1952 à restaurer attendait son nouveau propriétaire. Le thème des vacances était au rendez-vous avec une DS bleue comme la mer pour nous faire rappeler bientôt les préparatifs de la route pour aller se mettre les pieds en éventail avec notre moitié qui ne manque pas son hebdomadaire ‘Paris Match de 1955’.

     Plus de 2000 véhicules exposées et 8000 passionnés étaient présents. Notre ami Olivier n’aurai pas manqué cette exposition pour étaler son stock de pièces rares qui donne le sourire aux lèvres des collectionneurs.

     Une belle Chevrolet noire type 1739, restaurée à neuf était équipée d’un compresseur dans le coffre pour permettre la montée et la descente, au ras du sol, de celle-ci. Les américaines Mustang, Camaro (Récente), Buick étaient aussi aux détours des allées qui étaient visitées par des personnes de tous âges. Une caravane Airstream, refaite avec équipement moderne, était présente et à vendre ‘heu…. !!! 27.000€’….. à débourser. Ces modèles servent beaucoup maintenant pour des transformations en « Food Truck « ; restauration rapide.

     De nombreux autres modèles plus courants étaient présents Peugeot 404, 403, Frégate, Tractions, 2 ch avec sa caravane, etc…. sans oublier les 2 roues, mobylettes, Vespas, Solex à vendre, à retaper ou à gagner à la tombola. Un touk-touk était aussi exposé.

     Nous avons, pour le repas, mangé du cochon, pas la tranche de jambon, mais un morceau de cochon, cuit sur place au barbecue.

Deux combis VW identiques (1970) , le 1er roulant et le 2eme pour se reposer, on arriverai à s’y méprendre.

Jean-Marc

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

LA TETE DANS LES NUAGES…

     Prenez notre logo… Allez-y, regardez le bien… Vous y voyez quoi ? Une auto ? …Bien ; et très ancienne, celle-là ! Et ensuite… Une moto ? …Parfait ! Vous avez bien observé ! …Mais si vous regardez encore plus profondément… Un peu plus haut, à droite… Et oui : il y a un avion !!! Mais nous ne parlons, pour ainsi dire, jamais d’avions, à l’ARH : Je vais donc réparer cette carence de ce pas.

     Ce week-end du 5 juillet, le Rétro Club Hémois a été convié à participer au meeting aérien de Bondues, en exposant des véhicules militaires anciens pour accompagner les vieux coucous de la Grande Guerre, prévus pour le week-end. Notre Président, qui est aussi membre du RCH, et moi, nous sommes donc rendus sur place (je représentais  l’ARH, vu que je ne suis pas membre RCH !).

     Sur place, le samedi matin, nous avons retrouvé sans mal Sylvain, Jean-Noël, Olivier et les autres RCHistes, un peu perdus au bord du tarmac censé accueillir les vieux avions… Et oui, parce que des vieux avions, il n’y en avait pas… Ou très peu. Et nos partenaires Hémois n’avaient aucune indication de la part des organisateurs sur le déroulement des festivités et sur l’endroit où ils devaient se déployer. A cet instant, les véhicules étaient encore alignés le long d’un des hangars à oiseaux mécaniques…

     Le temps passant et la situation n’évoluant pas d’un pouce, Jean-Noël, responsable du groupe RCH pour la journée, se démena pour soutirer un minimum d’infos au staff du meeting, allant même jusqu’à traverser tout l’aérodrome pour y rencontrer la 2ème équipe organisatrice, à l’autre bout du site… Et oui, parce qu’en plus l’aérodrome comprend deux entités apparemment distinctes qui, visiblement, ne sont pas sur la même longueur d’onde… Ce qui doit être à l’origine de ce manque cruel d’organisation ! Jean-Noël donc, voyant que d’un côté rien ne bougeait et de l’autre on lui demandait de ne venir se déployer de ce côté du site que le lendemain dimanche, a manifesté son mécontentement, menaçant de foutre le camp immédiatement…  …Chose que nous avons fini par faire un peu plus tard (vers 15 h), déclinant même l’invitation au barbecue prévu le soir par le groupe organisateur n°1, où l’on était invité à manger en compagnie des pilotes des vieux coucous.

     Le lendemain : autre journée, autre atmosphère. D’abord, nous nous étions donné rendez-vous cette fois de l’autre côté de l’aérodrome où, visiblement, il y avait plus d’activité, et pour cause : c’était, en fait, le point principal du meeting, où allait être accueilli le public. Enfin, j’exagère un peu car à l’endroit où nous étions la veille devaient arriver 17 vieux avions de la Grande Guerre (on était donc au bon endroit), mais nous avons appris après coup qu’ils venaient d’Angleterre et qu’à cause du mauvais temps régnant sur la Manche, ils avaient annulé au dernier moment leur participation. Voilà qui expliquait ce sentiment de manque d’organisation de la veille, le groupe organisateur n°1, qui nous avait invité, devait être aussi désemparé que nous… Bref, nous avons pu installer les véhicules à l’entrée du site, tout près du “Cockpit”, lieu de passage obligé du public. Jean-Noël, qui avait failli ne pas revenir ce dimanche matin, était un peu plus satisfait de la tournure des événements ce 2ème jour. Et le meeting, malgré l’absence de 17 avions (une paille !), a pu commencer enfin.

     Bien sûr, comme si les soucis du début ne suffisaient pas, la météo, qui avait été clémente la veille, s’est révélée bien plus humide et menaçante ce dimanche matin… Nous faisant même penser que les démonstrations aériennes allaient être annulées ! …Mais comme par miracle, alors qu’une minute avant (et je n’exagère pas !!!), il drachait fort, pile à l’heure prévue du début des vols, le ciel s’est dégagé et a laissé le champ libre aux aviateurs… Et dire qu’on critiquait l’organisation juste avant ! On a donc pu enfin admirer les acrobaties aériennes tant attendues, et le spectacle fut si attrayant qu’il nous fît presque oublier l’absence cruelle des vieux coucous et les déboires de la veille ! On a pu admirer entre autres des oiseaux de la Seconde Guerre Mondiale comme le Yak 52, le T 6, ou encore un magnifique Auster Mk-5 modifié; et d’autres appareils comme l’Extra-300, le Fouga Magister ou l’Epsilon… Un magnifique spectacle d’acrobaties aériennes avec deux Boeing Stearman Modèle 75 Pt 17, pilotés par des femmes et emportant sur leurs ailes… Deux autres filles ! C’est un groupe connu : les Breitling Wingwalkers… …Une vidéo du week-end sera très vite disponible !

     Moralité : Nous nous sommes tout de même régalés, malgré un début difficile et un grand merci à Jean-Noël  qui s’est démené tout le week-end pour nous. Il m’a compté automatiquement parmi le groupe RCH, me faisant bénéficier du même coup de la gratuité des repas et des boissons tout le week-end, et m’a même prêté son Pass VIP pour me permettre d’approcher les avions au plus près et les photographier pour vous…

            Jean-Christophe G

La situation à notre arrivée...

La situation à notre arrivée…

...

L'avion des parachutistes...

L’avion des parachutistes…

North American T6

North American T6

...

...

Auster Mk 5 modifié

l'Epsilon

l’Epsilon…

...et son pilote.

…et son pilote.

Comme un avion sans ailes...

Comme un avion sans ailes…

la situation ne bouge pas.

la situation ne bouge pas.

...Et ça vole comment ?

…Et ça vole comment ?

...

Enfin, les premiers avions arrivent !

Enfin, les premiers avions arrivent !

...

Un camp reconstitué

Un camp reconstitué

et des faux blessés.

et des faux blessés.

Notre ami Jean-Noël

Notre ami Jean-Noël

...2ème jour.

…2ème jour.

L'emplacement est décidément meilleur !

L’emplacement est décidément meilleur !

Un peu de musique pour adoucir les moeurs

Un peu de musique pour adoucir les mœurs…

...Et ça marche !

…Et ça marche !

...

Même les filles ont pu piloter...

Même les filles ont pu piloter…

...

...

...

...

...

...

...

...

...Pas très indiqué sous la pluie !

…Pas très indiqué sous la pluie !

...

…Toujours rien, Herr Kaporal !

...

...

Tout le gratin était là...

Tout le gratin était là…

Une minute avant le meeting aérien...

Une minute avant le meeting aérien…

Enfin, ça vole !!!

Enfin, ça vole !!!

...

Quoi ? ...Des filles sur des ailes ???

Quoi ? …Des filles sur des ailes ???

...Ah, ouais !

…Ah, ouais !

...

...Donne-moi ta main, et prends la mienne...

…Donne-moi ta main, et prends la mienne…

...

...Ames sensibles, s'abstenir !

…Ames sensibles, s’abstenir !

...

...

...

La Patrouille de France en final...

La patrouille de l’Armée de l’Air en final…

...