• 06 61 86 72 32
  • autoretrohalluin.secretariat@gmail.com

Archive annuelle2015

Un dernier au revoir pour un ami…

     C’est avec une grande tristesse que nous avons appris, il y a quelques jours, le décès de notre ami Jean-Claude DESPRET, survenu le 23 décembre dernier.

     Nous nous sommes donc, tout naturellement, retrouvés quelques uns à Lys-Les-Lannoy, en l’église Saint Luc, représentant le club dans son ensemble, pour lui adresser un dernier hommage avant son ultime balade ; hommage rendu en ancienne, bien sûr. Une couronne a également été déposée au nom de l’ARH.

     Au revoir, cher Jean-Claude, ton souvenir demeure parmi nous et le restera à jamais.

Le Bureau

photo (2)

...

photo (4)

Quelques images de Jean-Claude…

02

03

04

05

06

07

08

 

10

11

12

13

01

L’ARH A LA RECOUVERTE DE LA DS4

     A la demande de DS Roncq (hé oui, DS est une marque automobile à part entière) deux de nos voitures étaient exposées pour la présentation de la DS4, une DS 21 ie Pallas et une DS 20 Pallas.

     La naissance d’une nouvelle auto et a fortiori d’une nouvelle marque est un moment privilégié que nous ne pouvions pas ignorer. Et comme pour n’importe quelle nouvelle venue la présence des « parents » était indispensable de façon à donner légitimité et filiation. Jean-Philippe et moi avons répondu « présent » à cette invitation.

     La présentation de la DS4 fut également l’occasion de resserrer des liens amicaux et respectueux avec la concession de Roncq. Notre beau club y fut présenté lors du discours de bienvenue destiné aux clients invités.

     En attendant ses trente ans (âge nécessaire pour la collectionner) souhaitons longue vie à cette belle voiture et au partenariat avec la concession.

     Jean-Luc alias Picsou4

Ouuh... Les déesses de la nuit !

Ouuh… Les déesses de la nuit !

 

concentration de chevrons... ...Mais non, vieux pingouin : Picsou vient de te dire que c'est la naissance d'une nouvelle marque !!!

concentration de chevrons… …Mais non, vieux pingouin : Picsou vient de te dire que c’est la naissance d’une nouvelle marque !!!

 

...Là, c'est des chevrons !

…Là, c’est des chevrons… …Les pupilles dillatées !

 

...Belles photos, mais faudra penser à acheter un flash à Picsou, pour Noël !

…Belles photos, mais faudra penser à acheter un flash à Picsou, pour Noël !

 

...

 

...

 

...

 

...

…l’une est passée, l’autre arrive !

PHOTOS PICSOU IV

UNE BALADE FRUCTUEUSE DANS L’AVEYRON par Bernard DEW

     Il y a un bon moment déjà, notre ami Bernard DEW m’ confié une série de Photos qu’il a pris l’été dernier lors d’un séjour dans l’Aveyron. Je lui avais promis de les publier sur le site, donc voilà qui est fait… Mille excuses cher Bernard pour ce long délai, mais comme on dit : vieux motard que jamais… Euh, non, mieux vaut tard que jamais !

     Donc, pour résumer, Bernard s’est baladé dans l’Aveyron (ben oui, avec Corinne ; quelle question !) et ils ont rencontré quelques belles anciennes et un collectionneur impressionnant. Je n’étais, hélas, pas avec eux, je ne vais donc pas trop commenter ses photos, par peur de dire des bêtises, mais les images parlent d’elles-mêmes et je fais confiance à Bernard pour nous donner des précisions au travers de commentaires sur cet article.

     De ce qu’il m’a confié, la belle DS noire appartient à un hôtelier (dont on voit l’établissement à l’arrière de la voiture) et le jeune homme barbu dans son hangar est un collectionneur hors pair qui, au fil des ans, a accumulé toutes sortes d’objets et de véhicules acquis ça et là lors de brocantes et autres ventes locales. Une vraie caverne d’Ali BABA !

     Merci donc à Bernard pour ce rapide voyage temporel et bravo pour ces belles photos : elles sont très réussies !

     Avis aux amateurs : si certains d’entre vous se découvrent une âme de reporter, surtout n’hésitez pas à suivre l’exemple de Bernard en me faisant parvenir vos “reportages”.

Jean-Christophe G

Jean-Phi, que faisais-tu là bas ?

Jean-Phi, que faisais-tu là bas ?

 

Sans commentaire

Sans commentaire !

 

...

 

...

 

Il t'a repéré, Bernard !

Il t’a repéré, Bernard !

 

...

 

Beau spécimen, n'est-il pas ?

Beau spécimen, n’est-il pas ?

 

...

 

...

détail 1

détail 1

 

détail 2

détail 2

 

Ali BABA dans sa caverne...

Ali BABA dans sa caverne…

 

...Ou, imaginez un instant que ce soit le père Noël : ce serait le pied, non ?

…Ou, imaginez un instant que ce soit le père Noël : ce serait le pied, non ?

 

Une vraie station services !

Une vraie station services !

 

...

 

Quelle huile je vous mets, ma p'tite dame ?

Quelle huile je vous mets, ma p’tite dame ?

 

détail 3

détail 3

 

Usine à gaz

Usine à gaz

PHOTOS DE BERNARD DEW

BLANCHE NEIGE ET RENAULT BLANCHE

     Comme chaque année, la bourse des collectionneurs annonce l’arrivée de l’hiver, on y est désormais habitué : C’est la dernière sortie officielle dans nos calendriers et les jours se sont bien raccourcis… …Mais cette fois-ci, pour le cas où certains n’auraient pas bien compris, on y est vraiment rentrer dans l’hiver ! Du vent, du froid, de la pluie… De la neige, même ; manquait plus que 2 ou 3 icebergs et un pingouin, et paf, on était en totale immersion !!!

     Heureusement, il faisait moins froid dans la salle. Nous avons été, comme à l’accoutumée, bien accueillis par les organisateurs de l’événement et nous aurions battu notre record de vitesse d’installation de notre stand si nous n’avions pas été freinés par un portail désespérément fermé que, pour des raisons obscures qui nous dépassent et qu’eux-mêmes ne maîtrisaient pas, personne sur place ne pouvait ouvrir. Il nous a donc fallu attendre 19 h, la venue de personnes de la société voisine pour pouvoir bénéficier du passage. On a donc pu enfin faire entrer la belle 4 CV de  notre ami Jean-Louis HERBAUT et rentrer à la maison avant le long dimanche qui nous attendait le lendemain. C’est tout de même malheureux d’être empêchés de préparer aisément notre participation à des manifestations locales qui amènent pourtant de l’animation dans la ville, pour des divergences futiles.

     Dimanche matin, donc, nous étions là dès 9h. La télé de Didier installée, nous avons passé en boucle une vidéo rétrospective du club, des origines à la prochaine Balade-Expo d’Halluin, le 24 avril prochain. Jean-Louis a joué les guides d’un jour, expliquant les principales caractéristiques ainsi que l’historique de sa limousine et il faut avouer qu’il n’a pas été hésitant devant les curieux venus l’entendre.

     Notre Président nous a payé un coup à boire, puis Picsou a offert sa tournée : nous les remercions chaudement… Mais non, on n’était pas bourré ! …On était juste un peu saoulé par le leitmotiv de la vidéo qui tournait sans arrêt… …Rien de répréhensible par la Maréchaussée, en somme ! En tout cas, ça a bien meublé la matinée, car il faut avouer qu’il n’y avait pas grand monde dans les allées, à part les exposants eux-mêmes.

     A midi, chacun a mangé son sandwich, voire même deux pour certains… Ah c’est sûr, ça ne vaut pas les bons pique-niques d’expos, façon auberge espagnole ! D’ailleurs, pourquoi n’a-t-on jamais encore pensé à faire pareil à la bourse ; en plus, on a déjà les tables ? Peut-être parce que jusque-là les sandwiches nous étaient offerts, ce qui ne fut plus le cas cette année. On pourrait apporter quelques gamelles et acheter les boissons sur place pour faire quand-même marcher leur buvette : à méditer !

     L’après-midi fut tout aussi fourni en public que la matinée et à partir de 16 heures quelques exposants commençaient déjà à remballer. A partir de 16h30, on a donc commencé à plier bagage nous aussi et on a quitté les lieux vers 17h, après avoir réussi à sortir la 4 cv, non sans mal, vu que là aussi il a fallu guetter le moment où quelqu’un actionnerait le portail pour pouvoir sortir : pas pratique du tout !

     Bref, nous avons rempli notre “contrat” auprès des organisateurs de l’événement et avons passé une fois de plus un agréable moment malgré le peu de monde. Chacun a repris la route juste avant la tombée du jour, sous un mélange de pluie et de neige fondue sûrement principal responsable du manque de visiteurs.

     Merci encore aux organisateurs et à l’année prochaine si tout va bien… …Alors, elle est pas belle la vie à l’ARH ?

Jean-Christophe G

...

 

La 4 cv au garage ?

La 4 cv au garage ?

 

...Ne le réveillez pas : il a pas vu que c'était la sienne... Il doit être somnambule !

…Ne le réveillez pas : il a pas vu que c’était la sienne… Il doit être somnambule !

 

Challenge : entrer puis ressortir sans rester bloqué...

Challenge : entrer puis ressortir sans rester bloqué…

 

...

Bon… On attend quoi ?

 

...

Une petite mousse ?

 

...

Aaah, si tu nous prend par les sentiments !

 

...

 

...– Mais elle a besoin de sa petite gougoutte dans le siphon pour démarrer !               – Tu déconnes !!!

 

...

…Un peu petit ce bidon d’LHM !

 

...

…Damned, un autre photographe !!!

LES FOUS DU VOLANT A LA FETE DES TISSERANDS 2015

            Quoi ?… Comment ?… Vous… Vous n’étiez pas là ??? Hoooo, la faute grave !

Bon, ça ira pour cette fois, mais faut surtout pas recommencer !

            Comme chaque année, on s’est régalé et la météo était superbe… Cette fois-ci, le thème des Tisserands était « le Brésil », alors, tout naturellement, on a opté pour refaire « les fous du volant », thème déjà choisi il y a quelques années… Quoi ? Quel est le rapport avec le Brésil ? …Mais, y en n’a pas ! Ben oui, nous sommes restés fidèles à notre réputation : on prend bien connaissance du thème de l’année et on se place aux antipodes… Et oui, quand on est rebelle, on est rebelle !

            J’avoue tout de même que je luttais fermement depuis deux ans pour qu’on refasse les fous du volant : déjà, la première fois je ne faisais pas encore partie de l’équipe et de toutes façons, nous sommes un paquet au club, à ne pas avoir été là cette année-là, et puis je suis resté un grand fan de ce dessin animé !

            Donc, début des hostilités le samedi précédent, à l’atelier, pour entamer la métamorphose des véhicules affrétés pour l’occasion… Et oui : DES véhicules, car cette année, notre char est divisé en 5 engins distincts : la décapotable de Pénélope Joli Cœur, le rolling stone de Roc et Gravillon, le biplan de Max le Rouge, la caisse carrée des frères Al Carbone et l’héliogyre du professeur Maboulette.

            Première fournée : la Méhari de notre Président a lentement revêtu un bel habit rose et jaune, fidèle à la voiture de Pénélope Joli Cœur, faisant disparaître ses lignes ondulées. La remorque, fixée derrière… à 3 mètres par Picsou ! s’est changée en un bloc de pierre sur roues, affublé d’un volant de vieille Citroën, copiant ainsi le bolide préhistorique de Roc et Gravillon. Et le Katar de notre Président du vice s’est vu pousser des ailes et une queue.

            Hélas, mille fois hélas, nous n’avons pu avoir les véhicules pour la caisse carrée et l’héliogyre avant le matin même du défilé : leur préparation a donc été très succincte, mais soulignons tout de même l’excellente réactivité de Patrick L, Laurent V et Jean-Luc C qui ont, en ce temps record, réussi à nous pondre un héliogyre qui n’avait rien à envier à l’original… Faut dire qu’ils avaient un schéma original extrêmement poussé et détaillé !!! (ceux qui étaient là comprendront).

            Nous avons eu quelques bonnes volontés pour préparer tout ça, merci à chacun d’eux, mais nous ne sommes jamais trop : ceux qui veulent bien venir aux préparatifs, la prochaine fois, seront les bienvenus !

            Comme à l’accoutumée, donc, nous étions prêts environ 2 secondes et demie avant de partir pour le défilé… On est incorrigibles !!! Et le convoi s’est ébranlé, direction le point de départ du parcours, face à la salle Faidherbe : petit changement par rapport aux années précédentes à cause de la présence des manèges sur la place du Général De Gaulle.

            Sur place, nous avons patienté un moment avant que le défilé commence. On en a profité pour faire le plein de sandwiches et boissons, régulièrement offerts par le Comité des Tisserands à chaque association présente sur le défilé.

            Une fois lancés, nous avons progressé lentement, lançant des confettis sur les spectateurs, et jouant nos rôles respectifs, laissant de côté nos complexes… Surtout notre Picsou national qui s’est particulièrement lâché sur ce coup-là, pour notre plus grand bonheur, jouant le rôle de Roc… Ou de Gravillon ; on n’a jamais vraiment su, mais vu son enthousiasme flagrant, je le soupçonne d’avoir incarné les deux en un ! Détail important : pour une fois, nous n’avions pas programmé de musique stridente et entêtante. Du coup, on n’a pas souffert et nos oreilles nous ont dit merci. De plus, quand je vais attaquer le montage du film, je n’aurai pas à supporter ce supplice pendant des heures !

            Donovan annonçait notre thème, avec son scooter-sandwich, au cas où certains badauds auraient loupé les heures de gloire de ce dessin animé pourtant mythique. Maximilien s’est improvisé fournisseur officiel de confettis, à bord de la voiture de pierre… Je le soupçonne d’avoir choisi cette option pour ne pas avoir à marcher, mais bon : dans ce rôle de distributeur, il était vraiment pas mauvais du tout ! Ania, alias Pénélope, s’est laissée conduire par notre Président qui avait arboré le costume de l’année précédente… Bernard D nous a proposé un Satanas quelque peu miro, Laurent V s’est improvisé en professeur Maboulette et nous avons eu droit à deux Max le Rouge, interprétés par Jean-Philippe H et Sarah. Léa ne m’a pas quittée d’une semelle, sous les traits de Diabolo, vu que je jouais aussi le rôle de Satanas. On finira cette revue des troupes par Patrick L qui apparaissait sous les traits de Pierre de Beau Fixe, Jean-François A ressuscitant le sergent Grosse-Pomme, Jean-Luc C se faisant passer pour Rufus La Rondelle, et Véronique C imitant un Satanas supplémentaire. Pascal B, dalila N, et Philippe N incarnaient quant à eux, la bande d’Al Carbone.

            Le défilé a duré 2 heures environ, durant lesquelles Picsou a subi une attaque de confettis en règle par les frères Al Carbone, le bar « les accordéonistes » nous a préparé des Leffes et autres boissons rafraîchissantes et on a rempli de confettis trois ou quatre maisons ouvertes.

            La parade s’est achevée place Delors et nous avons immédiatement quitté la scène pour se retrouver à Tourcoing, à la pizzeria « Del Corso » où nous avions réservé 25 places. Le repas fut réussi et le service était parfait ; merci à l’équipe « Del Corso ». Vous voyez donc bien qu’une fois de plus nous nous sommes régalés et nous sommes dit que, décidément, la vie est belle… à l’ARH, bien sûr !

Jean-Christophe G

...

 

la Rolling Stone de Roc et Gravillon...

la Rolling Stone de Roc et Gravillon…

 

la voiture de Pénélope...

la voiture de Pénélope prend forme…

 

...

 

La bouche...

La bouche…

 

Pascal et Philippe m'emboitent le pas...

Pascal et Philippe m’emboitent le pas…

 

Pose de la robe rose....

Pose de la robe rose….

 

Réalisation des détails...

Réalisation des détails…

 

...

 

...

 

Départ de la troupe...

Départ de la troupe…

 

Visiblement, il y a au moins deux autostoppeurs !

Visiblement, il y a au moins deux autostoppeurs !

 

les pieds nickelés ???

les pieds nickelés ???

 

Un Satanas très... Féminin !

Un Satanas très… Féminin !

 

...

 

Roc... Ou Gravillon ?

Roc… Ou Gravillon ?

 

Le professeur Maboulette

Le professeur Maboulette

 

Pierre de Beau Fixe

Pierre de Beau Fixe

 

Al Carbone

Al Carbone

 

un des frères...

un des frères…

 

...

l’autre frère…

 

Diabolo

Diabolo

 

Le sergent Grosse Pomme

Le sergent Grosse Pomme

 

Le grand Max Le Rouge

Le grand Max Le Rouge

 

Satanas

Satanas

 

...Et la tendresse, bordel !

…Et la tendresse, bordel !

 

.

Rufus la Rondelle

 

Satanas... Au féminin !

Satanas… Au féminin !

 

Le petit Max Le Rouge

Le petit Max Le Rouge

 

Un Satanas quelque peu... miro !

Un Satanas quelque peu… miro !

 

.

Le fournisseur officiel de confettis

 

Gravillon, grave en haillon !

Gravillon, grave en haillon !

 

Attaque surprise...

Attaque surprise…

 

...

 

Et hop : je m'autoconfettise !

Et hop : je m’autoconfettise !

 

Room service...

Room service…

 

La preuve irréfutable que les hommes des cavernes étaient de bons vivants...

La preuve irréfutable que les hommes des cavernes étaient de bons vivants…

 

Surtout ne jamais contrarier des gangsters... Tchinnn !

Surtout ne jamais contrarier des gangsters… Tchinnn !

 

L'annonceur public

L’annonceur public

 

...

 

La belle Pénélope

La belle Pénélope

 

Attaque en règle : objectif atteint !

Attaque en règle : objectif atteint !

 

...

 

...On fatigue ?

…On fatigue ?

 

Retour au bercail...

Retour au bercail…

 

...

 

dommages collatéraux !

dommages collatéraux !

 

Après l'effort...

Après l’effort…

 

...Le réconfort !

…Le réconfort !

 

Ma belle Pénélope...

Ma belle Pénélope…

 

...

 

...

 

...Vivement l'année prochaine !

…Vivement l’année prochaine !

 

Le petit monde du secrétaire... PHOTO DE CAMILLE, UN ANCIEN COLLEGUE.

Le petit monde du secrétaire… PHOTO DE CAMILLE, UN ANCIEN COLLEGUE.

 

zin 1

Gravillon serait-il un peu coquin ? PHOTO DE CECILE Z

 

cam 2

PHOTO DE CAMILLE

 

cam 3

Pénélope arrosée… PHOTO DE CAMILLE

 

cam 4

PHOTO DE CAMILLE

 

Le petit monde du secrétaire... PHOTO DE CAMILLE, UN ANCIEN COLLEGUE.

PHOTO DE CECILE Z

 

PHOTO DE CAMILLE

PHOTO DE CAMILLE

 

ET SURTOUT, N’OUBLIEZ PAS DE LAISSER UN COMMENTAIRE…

Jean-Christophe G

PREPARATION FETE DES TISSERANDS 2015

Bonjour à tous,

Nous préparons, comme vous le savez, la fête des Tisserands. Certains d’entre nous se retrouvent d’ailleurs dès cet après midi à 14 h à l’atelier pour préparer les chars…
Dans cette optique, et afin de pouvoir s’organiser au mieux avant le jour J, je vous demanderai de bien vouloir me préciser, par retour de mail, vos intentions pour cette manifestation. J’ai besoin de savoir :
        – Si vous participez à la préparation des chars vendredi 25 et samedi 26 à partir de 10h00.
        – Si vous participez au cortège (costume “fous du volant” obligatoire), samedi 26 à partir de 14h30.
        – Si vous participez au repas du soir (Pizzeria “Del Corso”) – offert pour les membres ayant participé au cortège et à la préparation des chars, ainsi qu’à leur conjointe.
Pour le repas, j’ai besoin d’une réponse avant le mardi 22 à 16h00, afin d’arrêter le nombre de participants auprès du restaurateur.
Vous trouverez ci-joint le parcours et le déroulement du cortège (Document également placé en ligne sur le site du club).
Merci de votre attention.
Bon week-end à tous
Jean-Christophe G
Secrétaire ARH
Parcours TISSERANDS 2015

ON LES A CROISEES… …DANS LE SUD DE LA FRANCE ET LE NORD DE LA POLOGNE.

     Comme chaque année, j’ai photographié les véhicules anciens croisés sur les routes durant les vacances. Et cette fois-ci, l’étendue de la zone d’action fut importante, vu qu’elle s’est étendue entre le sud de la France et le nord de la Pologne. Voici donc un petit défilé chronologique de ces rencontres estivales.

     Vous pouvez également, si vous le désirez, me faire parvenir vos photos afin de les partager avec les autres membres : je les mettrais en ligne de la même façon que celles-ci.

CHAPITRE 1 : VOYAGE VERS LE SUD DE LA FRANCE :

 

La deuche de Gégé, un ami bourguignon - le long du canal du Nivernais en Bourgogne, près de Corbigny.

La deuche de Gégé, un ami bourguignon – le long du canal du Nivernais en Bourgogne, près de Corbigny.

 

Une jeep passe devant la maison de Gégé.

Une jeep passe devant la maison de Gégé.

 

Un flat twin BMW sur le port de Cassis, près des Calanques.

Un flat twin BMW sur le port de Cassis, près des Calanques.

 

Un coupé Mercedes dans les rues de Cassis - région PACA.

Un coupé Mercedes dans les rues de Cassis – région PACA.

 

Une magnifique Méhari violette et blanche sur le parking de Gruissan-Plage...

Une magnifique Méhari violette et blanche sur le parking de Gruissan-Plage (Aude)…

 

...Et elle est à louer ! Intéressant, n'est-il pas ?

…Et elle est à louer ! Intéressant, n’est-il pas ?

 

Quand je vous disait que le village de mes grands-parents c'est Méhari land !!!

Quand je vous disait que le village de mes grands-parents c’est Méhari land !!!

 

Une deuche camionnette qui m'a quelque peu surpris, mais notre maître Es-Citroën m'a assuré qu'il s'agissait d'un modèle tout à fait classique proposé par la firme...

Une deuche camionnette qui m’a quelque peu surpris, mais notre maître Es-Citroën m’a assuré qu’il s’agissait d’un modèle tout à fait classique proposé par la firme…

 

Non non, elle est pas en panne : son propriétaire rend juste visite à son pote garagiste... ...C'est une Citroën, tout de même !

Non non, elle est pas en panne : son propriétaire rend juste visite à son pote garagiste… …C’est une Citroën, tout de même !

 

Une 4 L pomme... ...Pour Aurélien.

Une 4 L pomme… …Pour Aurélien. Gruissan (Aude)

 

Un Renault Galion, au fond d'un garage à Gruissan.

Un Renault Galion, au fond d’un garage à Gruissan.

 

Une NORTON Manx, vachement rare ! Dans les rues de ma ville natale Perpignan (Pyrénées Orientales).

Une NORTON Manx, vachement rare ! Dans les rues de ma ville natale Perpignan (Pyrénées Orientales).

 

Et encore une Méhari, toujours à Perpignan.

Et encore une Méhari, toujours à Perpignan.

 

CHAPITRE 2 : EN ROUTE POUR LA POLOGNE :

 

Un joli camping car sur l'autoroute en Allemagne - près de Dortmund.

Un joli camping car sur l’autoroute en Allemagne – près de Dortmund.

 

Une "deux chevaux" sur l'autoroute allemande aux alentours de Bielefeld.

Une “deux chevaux” sur l’autoroute allemande aux alentours de Bielefeld.

 

Une Ami 6 copiant outrageusement celle de notre Président du vice, sur l'autoroute allemande au niveau de Bielefeld.

Une Ami 6 copiant outrageusement celle de notre Président du vice, sur l’autoroute allemande au niveau de Bielefeld.

 

Encore une 2 CV entre Bielefeld et Hannover.

Encore une 2 CV entre Bielefeld et Hanover.

 

Une GSA spéciale avec remorque, entre Bielefeld et Hanover.

Une GSA spéciale avec remorque, entre Bielefeld et Hanover.

 

Une ID noire (mais pas pessimiste !) s'éloignant de Berlin, direction Stettin.

Une ID noire (mais pas pessimiste !) s’éloignant de Berlin, direction Stettin…

 

...Suivie de près par une rutilante Charleston... ...Décidément : ya que des Citroën, sur cette autoroute !!!

…Suivie de près par une rutilante Charleston… …Décidément : ya que des Citroën, sur cette autoroute !!!

 

Une deuche et sa caravane fait le plein à la frontière germano-polonaise.

Une deuche et sa caravane fait le plein à la frontière germano-polonaise.

 

CHAPITRE 3 : SEJOUR POLONAIS :

Pour ceux qui ne connaissent pas bien la Pologne...

Pour ceux qui ne connaissent pas bien la Pologne…

 

1. Une Mercedes-Benz 220S Ponton, sur la presqu'ile de Hel.

1. Une Mercedes-Benz 220S Ponton, sur la presqu’ile de Hel.

 

1. Une Syrena FSM de 1974, près de Hel.

2. Une Syrena FSM de 1974, près de Hel.

 

2. une deuche Spot sur la barge qui traverse l'estuaire de la Vistule.

3. une deuche Spot sur la barge qui traverse l’estuaire de la Vistule.

 

Une Skoda 120 de 1978 à l'embarquement de la barge

4. Une Skoda 120 de 1978 à l’embarquement de la barge

 

Deux JAWA 250 Type A de 1960, toujours à l'embarcadère

5. Deux JAWA 250 Type A de 1960, toujours à l’embarcadère

 

Une JAWA 350 Enduro de 1979, encore à l'embarcadère

5. Une JAWA 350 Enduro de 1979, encore à l’embarcadère

 

Deux Dyanes en vadrouille et immatriculées en France (44)

6. Deux Dyane en vadrouille et immatriculées en France

 

Deux 2CV bronzent sur les bords de la Baltique

7. Deux 2CV bronzent sur les bords de la Baltique

 

...

8.

 

Matériel russe, très costaud !

9. Un UAZ 469B de 1984 : Matériel russe, très costaud !

 

 

...La Russie n'est plus très loin !

10. …Et de deux ! La Russie n’est plus très loin !

 

12. Un Citoëniste dunkerquois... Si si ! Qui se dirigeait vers l'Allemagne...

12. Un Citoëniste dunkerquois… Si si ! Qui se dirigeait vers l’Allemagne…

 

Un GAZ Zis 51 militaire de 1948 : ne le montrez pas à Olivier, il pourrait craquer !

13. Un GAZ Zis 51 militaire de 1948 : ne le montrez pas à Olivier, il pourrait craquer !

 

14. On a retrouvé la deuche dunkerquoise sur une aire de repos un peu avant Berlin...

14. On a retrouvé la deuche dunkerquoise sur une aire de repos un peu avant Berlin…

 

...Dire qu'est à peu près à 300 km de notre première rencontre. Nous étions, nous, en Renault Scénic, donc : soit il était très rapide, soit on roule vraiment lentement... ...Je n'ai pas la réponse ; sûrement un peu des deux !!!

15. …Dire qu’on est à peu près à 300 km de notre première rencontre. Nous étions, nous, en Renault Scénic, donc : soit il était très rapide, soit on roulait vraiment lentement… …Je n’ai pas la réponse ; sûrement un peu des deux !!!

Jean-Christophe G

LES PARAPLUIE DE VERVICQ…

     Les vacances sont finies. L’été sur la plage, c’est du passé. On a rangé les pelles, les seaux et les serviettes pour reprendre une vie normale : retourner au boulot, remettre les enfants à l’école, payer les impôts, et… Retrouver les copains du club !

     On s’est donc retrouvé à Vervicq, à l’appel des Bielles Mécaniques Vervicquoises, pour leur expo annuelle. Cette année, la manifestation est tombée le même jour que la célébration des 60 ans de la DS à La Bassée. Deux groupes se sont donc formés parmi nous : les uns allant à La Bassée, les autres se réunissant sur la pelouse de Vervicq. Ainsi, l’ARH était représentée dans les deux villes pour honorer chaque invitation et ainsi ne décevoir personne.

     C’est donc sous un ciel brumeux mais sec que nous sommes arrivés à Vervicq, Didier et moi, espérant vivement que la météo ne nous réserve pas de mauvaise surprise… Nous avons, comme à l’accoutumée, choisi un endroit où se poser et Didier a sorti du calicot afin de réserver quelques places pour les autres membres du club et peu à peu ces derniers ont étoffé notre rassemblement.

     Le terrain s’est évanoui lentement mais sûrement sous le flot des véhicules et le public était manifestement vite présent ; quelques rayons de soleil inondaient même la blanche façade du manoir : la journée s’annonçait plutôt bien, malgré les menaces de pluie prédites par Météo-France pour l’après midi.

     Petit tour du propriétaire et on a pu observer quelques nouveautés : de bien belles mécaniques que nous n’avions pas encore eu le plaisir de contempler auparavant… Preuve que le petit monde des vieilles autos est toujours bien vivant et évolue sans cesse ! Ainsi, j’ai pu causer un moment avec deux camions de pompiers Citroën à la retraite, flatter une Alcyon dans son jus mais toujours aussi attrayante, et rassurer une pauvre Cox qui se sentait bien nue et désemparée sans ses accessoires… J’ai même fait connaissance avec un Tube déguisé en Food-Truck et proposant au menu… Des huîtres !!! Bin là, pour le coup, c’était original, non ?

     Le temps passant, notre Président s’inquiétait de plus en plus de la tournure menaçante que prenait la météo et nous invita à nous réunir rapidement autour d’un copieux apéritif, suivi d’un repas “auberge espagnole” qui n’a rencontré aucune critique. Notre Président aurait-il un sixième sens, un pouvoir indétectable, ou juste une intuition infaillible ? Toujours est-il qu’il a mené le repas d’une main ferme jusqu’à son terme en faisant défiler plats, charcuteries et autres parts de fromage les uns après les autres, sans perte de temps, puis a entamé le débarrassage des tables dès les dernières bouchées avalées. Et il a eu du nez ! Grâce à lui, on a mangé au sec et sans panique… La pluie s’est invitée exactement au moment du rangement des denrées non consommées… Un sixième sens, que j’vous dis !!! On a sorti les parapluie et continué nos conversations sereinement, espérant que le ciel sera clément et se calmera très vite.

     Mais quelques instants plus tard, c’est un déluge d’eau qui s’est abattu sur la propriété, obligeant chacun à se réfugier soit dans les véhicules étanches, soit sous les tonnelles déployées un peu partout.

     Désolés pour nos amis des Bielles Mécaniques Vervicquoises qui ne devaient vraiment pas avoir le moral devant ce spectacle, nous nous sommes vus contraints de les laisser à leur triste sort et de reprendre la route prématurément. Mais que faire ? A part fermer le robinet… Pas vraiment réalisable ! En tout cas, nous les remercions chaleureusement pour l’excellent accueil qu’ils nous ont, comme d’habitude, réservé. Merci à eux.

     Jean-Christophe G

 

Les bourse-men, premiers installés

Les bourse-men, premiers installés

 

Une ancienne qui se faisait rare ces dernières années...

Une ancienne qui se faisait rare ces dernières années…

 

Celle-là, elle m'est familière...

Celle-là, elle m’est familière…

 

...

 

La voiture "kangourou"

La voiture “kangourou”

 

Just Married !

Just Married !

 

De bruit et de fureur...

De bruit et de fureur…

 

Les dessous chics...

Les dessous chics…

 

...

 

Balade bucolique...

Balade bucolique…

 

Food Truck... à l'huître fraîche !

Food Truck… à l’huître fraîche !

 

Accident de parcours.

Accident de parcours.

 

...

 

Une expo à poils longs...

Une expo à poils longs…

 

...La légende !

…La légende !

 

Deux sœurs séparées par la Manche !

Deux sœurs séparées par la Manche !

 

...

 

Photo ratée... Très réussie !

Photo ratée… Très réussie !

 

...

 

Charmants arrosoirs...

Charmants arrosoirs…

 

...Et les premières gouttes !

…Et les premières gouttes !

 

...

 

...Ca va pas durer !

…Ca va pas durer !

 

Tous au bar...

Tous au bar…

 

Sûrement la doyenne du jour !

Sûrement la doyenne du jour !

 

 

WEEK-END DES 6 ET 7 JUIN 2015 AU CHATEAU DE BERNICOURT (ROOST WARENDIN-59). par Jean-Marc

       Tout d’abord : mille excuses à notre ami Jean-Marc, qui m’avait confié il y a déjà un bon moment cet article entièrement réalisé par lui-même. Je l’avais bien rangé dès sa réception… …Tellement bien que je l’avais oublié !!! Une fois n’est pas coutume, donc, la chronologie des événements ne sera pas respectée. Je vous livre cet article dans son intégralité, avec les photos prises par lui-même, qui auraient dû paraître mi-juin au plus tard…

                   JCG

     Les Anciennes du CHTI’S étaient dans le parc de ce magnifique domaine sous un soleil de plomb. Des voitures d’avant-guerre nous ouvraient la visite. Une voiture de 1952 à restaurer attendait son nouveau propriétaire. Le thème des vacances était au rendez-vous avec une DS bleue comme la mer pour nous faire rappeler bientôt les préparatifs de la route pour aller se mettre les pieds en éventail avec notre moitié qui ne manque pas son hebdomadaire ‘Paris Match de 1955’.

     Plus de 2000 véhicules exposées et 8000 passionnés étaient présents. Notre ami Olivier n’aurai pas manqué cette exposition pour étaler son stock de pièces rares qui donne le sourire aux lèvres des collectionneurs.

     Une belle Chevrolet noire type 1739, restaurée à neuf était équipée d’un compresseur dans le coffre pour permettre la montée et la descente, au ras du sol, de celle-ci. Les américaines Mustang, Camaro (Récente), Buick étaient aussi aux détours des allées qui étaient visitées par des personnes de tous âges. Une caravane Airstream, refaite avec équipement moderne, était présente et à vendre ‘heu…. !!! 27.000€’….. à débourser. Ces modèles servent beaucoup maintenant pour des transformations en « Food Truck « ; restauration rapide.

     De nombreux autres modèles plus courants étaient présents Peugeot 404, 403, Frégate, Tractions, 2 ch avec sa caravane, etc…. sans oublier les 2 roues, mobylettes, Vespas, Solex à vendre, à retaper ou à gagner à la tombola. Un touk-touk était aussi exposé.

     Nous avons, pour le repas, mangé du cochon, pas la tranche de jambon, mais un morceau de cochon, cuit sur place au barbecue.

Deux combis VW identiques (1970) , le 1er roulant et le 2eme pour se reposer, on arriverai à s’y méprendre.

Jean-Marc

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

LA TETE DANS LES NUAGES…

     Prenez notre logo… Allez-y, regardez le bien… Vous y voyez quoi ? Une auto ? …Bien ; et très ancienne, celle-là ! Et ensuite… Une moto ? …Parfait ! Vous avez bien observé ! …Mais si vous regardez encore plus profondément… Un peu plus haut, à droite… Et oui : il y a un avion !!! Mais nous ne parlons, pour ainsi dire, jamais d’avions, à l’ARH : Je vais donc réparer cette carence de ce pas.

     Ce week-end du 5 juillet, le Rétro Club Hémois a été convié à participer au meeting aérien de Bondues, en exposant des véhicules militaires anciens pour accompagner les vieux coucous de la Grande Guerre, prévus pour le week-end. Notre Président, qui est aussi membre du RCH, et moi, nous sommes donc rendus sur place (je représentais  l’ARH, vu que je ne suis pas membre RCH !).

     Sur place, le samedi matin, nous avons retrouvé sans mal Sylvain, Jean-Noël, Olivier et les autres RCHistes, un peu perdus au bord du tarmac censé accueillir les vieux avions… Et oui, parce que des vieux avions, il n’y en avait pas… Ou très peu. Et nos partenaires Hémois n’avaient aucune indication de la part des organisateurs sur le déroulement des festivités et sur l’endroit où ils devaient se déployer. A cet instant, les véhicules étaient encore alignés le long d’un des hangars à oiseaux mécaniques…

     Le temps passant et la situation n’évoluant pas d’un pouce, Jean-Noël, responsable du groupe RCH pour la journée, se démena pour soutirer un minimum d’infos au staff du meeting, allant même jusqu’à traverser tout l’aérodrome pour y rencontrer la 2ème équipe organisatrice, à l’autre bout du site… Et oui, parce qu’en plus l’aérodrome comprend deux entités apparemment distinctes qui, visiblement, ne sont pas sur la même longueur d’onde… Ce qui doit être à l’origine de ce manque cruel d’organisation ! Jean-Noël donc, voyant que d’un côté rien ne bougeait et de l’autre on lui demandait de ne venir se déployer de ce côté du site que le lendemain dimanche, a manifesté son mécontentement, menaçant de foutre le camp immédiatement…  …Chose que nous avons fini par faire un peu plus tard (vers 15 h), déclinant même l’invitation au barbecue prévu le soir par le groupe organisateur n°1, où l’on était invité à manger en compagnie des pilotes des vieux coucous.

     Le lendemain : autre journée, autre atmosphère. D’abord, nous nous étions donné rendez-vous cette fois de l’autre côté de l’aérodrome où, visiblement, il y avait plus d’activité, et pour cause : c’était, en fait, le point principal du meeting, où allait être accueilli le public. Enfin, j’exagère un peu car à l’endroit où nous étions la veille devaient arriver 17 vieux avions de la Grande Guerre (on était donc au bon endroit), mais nous avons appris après coup qu’ils venaient d’Angleterre et qu’à cause du mauvais temps régnant sur la Manche, ils avaient annulé au dernier moment leur participation. Voilà qui expliquait ce sentiment de manque d’organisation de la veille, le groupe organisateur n°1, qui nous avait invité, devait être aussi désemparé que nous… Bref, nous avons pu installer les véhicules à l’entrée du site, tout près du “Cockpit”, lieu de passage obligé du public. Jean-Noël, qui avait failli ne pas revenir ce dimanche matin, était un peu plus satisfait de la tournure des événements ce 2ème jour. Et le meeting, malgré l’absence de 17 avions (une paille !), a pu commencer enfin.

     Bien sûr, comme si les soucis du début ne suffisaient pas, la météo, qui avait été clémente la veille, s’est révélée bien plus humide et menaçante ce dimanche matin… Nous faisant même penser que les démonstrations aériennes allaient être annulées ! …Mais comme par miracle, alors qu’une minute avant (et je n’exagère pas !!!), il drachait fort, pile à l’heure prévue du début des vols, le ciel s’est dégagé et a laissé le champ libre aux aviateurs… Et dire qu’on critiquait l’organisation juste avant ! On a donc pu enfin admirer les acrobaties aériennes tant attendues, et le spectacle fut si attrayant qu’il nous fît presque oublier l’absence cruelle des vieux coucous et les déboires de la veille ! On a pu admirer entre autres des oiseaux de la Seconde Guerre Mondiale comme le Yak 52, le T 6, ou encore un magnifique Auster Mk-5 modifié; et d’autres appareils comme l’Extra-300, le Fouga Magister ou l’Epsilon… Un magnifique spectacle d’acrobaties aériennes avec deux Boeing Stearman Modèle 75 Pt 17, pilotés par des femmes et emportant sur leurs ailes… Deux autres filles ! C’est un groupe connu : les Breitling Wingwalkers… …Une vidéo du week-end sera très vite disponible !

     Moralité : Nous nous sommes tout de même régalés, malgré un début difficile et un grand merci à Jean-Noël  qui s’est démené tout le week-end pour nous. Il m’a compté automatiquement parmi le groupe RCH, me faisant bénéficier du même coup de la gratuité des repas et des boissons tout le week-end, et m’a même prêté son Pass VIP pour me permettre d’approcher les avions au plus près et les photographier pour vous…

            Jean-Christophe G

La situation à notre arrivée...

La situation à notre arrivée…

...

L'avion des parachutistes...

L’avion des parachutistes…

North American T6

North American T6

...

...

Auster Mk 5 modifié

l'Epsilon

l’Epsilon…

...et son pilote.

…et son pilote.

Comme un avion sans ailes...

Comme un avion sans ailes…

la situation ne bouge pas.

la situation ne bouge pas.

...Et ça vole comment ?

…Et ça vole comment ?

...

Enfin, les premiers avions arrivent !

Enfin, les premiers avions arrivent !

...

Un camp reconstitué

Un camp reconstitué

et des faux blessés.

et des faux blessés.

Notre ami Jean-Noël

Notre ami Jean-Noël

...2ème jour.

…2ème jour.

L'emplacement est décidément meilleur !

L’emplacement est décidément meilleur !

Un peu de musique pour adoucir les moeurs

Un peu de musique pour adoucir les mœurs…

...Et ça marche !

…Et ça marche !

...

Même les filles ont pu piloter...

Même les filles ont pu piloter…

...

...

...

...

...

...

...

...

...Pas très indiqué sous la pluie !

…Pas très indiqué sous la pluie !

...

…Toujours rien, Herr Kaporal !

...

...

Tout le gratin était là...

Tout le gratin était là…

Une minute avant le meeting aérien...

Une minute avant le meeting aérien…

Enfin, ça vole !!!

Enfin, ça vole !!!

...

Quoi ? ...Des filles sur des ailes ???

Quoi ? …Des filles sur des ailes ???

...Ah, ouais !

…Ah, ouais !

...

...Donne-moi ta main, et prends la mienne...

…Donne-moi ta main, et prends la mienne…

...

...Ames sensibles, s'abstenir !

…Ames sensibles, s’abstenir !

...

...

...

La Patrouille de France en final...

La patrouille de l’Armée de l’Air en final…

...